Football Algérien

Saâdi Radouani : «Nous étions supérieurs à Al Ahly»

La consécration de l’USM Alger en Coupe de la Confédération (CAF) a été rendue possible grâce aux efforts de tout un chacun et notamment à l’entraîneur en chef, Abdelhak Benchikha, et aux joueurs qui ont contribué à la victoire vendredi passé en Supercoupe d’Afrique contre Al-Ahly d’Egypte dans la ville saoudienne de Taïf. Parmi les artisans de cette victoire, l’arrière droit Saâdi Radouani, considéré comme l’un des piliers de la formation usmiste.

Sollicité pour donner les secrets de ce sacre, qui revêt une saveur particulière pour les supporters du club de Soustara, puisqu’il a affronté le meilleur club du continent africain. Le natif de Sétif a déclaré : « Bien sûr, le match était difficile, on s’attendait effectivement à ce scénario contre le détenteur de la Ligue des champions africaine. Mais, nous avons montré notre force et marqué notre présence sur les plans tactique et psychologique. Notre supériorité dans ce match a été mise en évidence. Nous leur avons été supérieurs durant la majeure partie de la rencontre », et d’enchaîner : «Nous avons su contrer les offensives adverses et surtout bien géré les temps forts d’Al Ahly qui ont suivi l’ouverture du score. En deuxième mi-temps, nous avons été mis à rude épreuve car Al Ahly nous poussait dans nos derniers retranchements, mais nous avons résisté jusqu’au coup de sifflet final », a analysé le défenseur latéral.

«Remporter deux titres en trois mois, n’est guère facile »
L’ancien joueur de la JS Kabylie a réussi un retour tonitruant depuis l’arrivée de l’entraîneur Abdelhak Benchikha qui a fait de lui, un des joueurs les plus importants de l’équipe. « Ce n’est pas facile de remporter deux titres africains en l’espace de trois mois, le grand mérite revient à tout le groupe ainsi qu’à l’entraîneur qui a su gérer d’une main de maître, notamment l’aspect tactique, aussi bien en Coupe de la CAF et récemment contre Al-Ahly. Un gros travail d’analyse a été effectué par le staff technique pour étudier les forces et les faiblesses de l’adversaire, ce qui nous a permis de pouvoir imposer notre rythme durant cette rencontre », a expliqué Radouani.

« On avait l’impression de jouer au Caire »
Le défenseur usmiste a admis que la mission n’était guère aisée, car outre la qualité de l’adversaire, le stade était presque tout acquis à la cause égyptienne. « La rencontre n’a pas été facile, peut-être comme certains pouvaient l’imaginer. Même si le match se jouait en Arabie saoudite, c’était comme si nous jouions au Caire à cause des nombreux supporters égyptiens qui sont venus soutenir leur équipe, mais nous étions plus concentrés sur le terrain, et nous avons pu atteindre notre objectif, remporter ce titre ». Et de conclure en parlant des éloges qu’il a reçus de la part de la Confédération africaine de football (CAF) : « Ces éloges me vont droit au cœur, c’est un honneur pour moi et pour mon équipe. Cela me permet de travailler encore plus pour progresser davantage et mettre mes qualités au service de l’équipe. Mais le plus important demeure ma contribution aux deux sacres africains », a ainsi terminé Saâdi Radouani.

Djamel Abed

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page