Football Etranger

Libéré par l’AC Ajaccio

Belaïli pourrait connaître son 6e championnat

Libéré par l’AC Ajaccio, l’ailier international algérien Youcef Belaïli serait sur le point de rebondir ailleurs.
Youcef Belaïli a quitté l’AC Ajaccio au bout d’une expérience de quelques mois seulement. Comme dans son précédent club de Brest, l’Algérien s’est fâché avec sa direction suite à des soucis d’ordre disciplinaire. Alors que son équipe avait besoin de lui en vue de l’opération maintien, il n’a même pas terminé l’exercice et est rentré prématurément à Oran.

Cela fait presque trois mois que Belaïli se trouve sans club. Une situation problématique, car le joueur a pour ambition de disputer la prochaine CAN avec son pays. Ignoré par le sélectionneur Djamel Belmadi lors du rassemblement du mois de juin, il a compris le message. Il sait qu’il doit vite se relancer ailleurs pour redevenir « sélectionnable ».

D’après les bruits qui émanent de l’autre côté de la Méditerranée, Belaïli a de fortes chances de se relancer en Egypte. Le club cairote du Zamalek ferait le forcing pour l’attirer dans ses rangs. Une destination intéressante pour le Fennec puisqu’il aura la possibilité de toucher un gros chèque tout en jouant dans l’une des équipes les plus prestigieuses du continent.

Durant sa carrière, Belaïli a déjà évolué dans quatre championnats arabes différents (Algérie, Tunisie, Qatar et Arabie saoudite). S’il signe avec le Zamalek, il en découvrira donc un cinquième. Reste à savoir si à 31 ans il est enclin à se montrer enfin rigoureux et sérieux dans son travail ou s’il va très vite retomber dans ses travers et confirmer sa réputation de joueur « incontrôlable ». La réponse se dessinera dans le temps.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page