Football Algérien

Assemblée général ordinaire de la FAF

Comme une lettre à la poste

C’était dans l’air. Sans la moindre surprise, les membres de l’assemblée générale de la Fédération algérienne de football (FAF), réunis hier au Cercle national de l’armée à Beni Messous (Alger) en session ordinaire (AGO), ont adopté à l’unanimité les bilans moral et financier de l’exercice 2022.

L’AG ordinaire de la FAF, qui a vu la présence de 80 membres dont 72 au droit de vote, a débuté par la traditionnelle cérémonie de remise des distinctions honorifiques aux personnalités sportives qui ont marqué l’histoire du football algérien. A titre posthume, la FAF a honoré les regrettés Abderrahmane Mehdaoui, ancien sélectionneur national, Mahfoud Kerbadj, ex-président de la Ligue de football professionnel (LFP) et Mohamed Mebrek, ex-président de la Ligue de football d’Annaba. Trois autres personnalités sportives ont reçu des distinctions honorifiques : les anciens sélectionneurs nationaux Rabah Saâdane et Mahieddine Khalef, ainsi que Belaïd Lacarne, ancien arbitre international.

Les membres de l’AG ont procédé ensuite à l’adoption, à l’unanimité, des bilans moral et financier de l’exercice 2022. Cette AGO a vu la présence de plusieurs personnalités sportives nationales dont le dernier président de la FAF Charaf Eddine Amara et de représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), et du ministère de la Défense nationale (MDN). Elu le 7 juillet 2022 à la tête de la FAF, en remplacement de Charaf-Eddine Amara, démissionnaire, Zefizef aura passé une année difficile, marquée par une série d’échecs, notamment au niveau des sélections nationales, avec des résultats décevants qui reflètent la crise qui secoue le football national depuis quelques années déjà.

Très contesté dans les rouages du football national, Zefizef a vu sa popularité prendre un sérieux coup, lui à qui l’on reproche notamment de se concentrer uniquement sur la sélection A de Djamel Belmadi. Zefizef avait été élu nouveau président de la FAF pour poursuivre le mandat olympique 2021-2025. Le président du groupe industriel AGROLOG a recueilli 52 voix sur les 91 votants, contre 34 pour son concurrent, Abdelhakim Serrar, rappelle-t-on.

Mohamed. M

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page