JudoOmnisport

Belkadi (-63kg) éliminée au deuxième tour, Lili (+ 100kg) en action aujourd’hui

Grand Slam d'Antalya (2e journée)

Au deuxième tour des moins de 63 kilos comptant pour le tournoi international « Grand Slam d’Antalya » disputé du 29 au 31 mars, la judoka algérienne Belkadi Amina a été éliminée samedi par la Sud-coréenne Kim Jisu.

Par M.B.

Placée dans la poule (D) de sa catégorie de poids, Belkadi a bénéficié d’une exemption pour le premier tour. Son adversaire, en revanche, a dû affronter Zulhumar Dashkinova, du Turkménistan, pour atteindre ce stade. Le combat entre Belkadi et Kim Jisu s’est prolongé pendant près de quatre minutes, mais la judoka algérienne a finalement dû s’incliner. Quant à Mohamed El Mehdi Lili, le deuxième représentant algérien dans ce tournoi, il sera en action dans la poule (C) des plus de 100 kilos, prenant part à la compétition lors de la troisième et dernière journée. Son premier adversaire sera l’Ukrainien Yevheniy Balyeskyy. Le vainqueur de ce duel affrontera ensuite l’Allemand Erik Abramov, exempté du premier tour. Le Grand Slam d’Antalya, qui se déroule du 29 au 31 mars en Turquie, revêt une importance particulière dans le cadre de la course à la qualification olympique. La compétition réunit un total de 628 judokas, provenant de 93 pays des cinq continents, avec 355 hommes et 273 femmes. La Turquie se distingue comme le pays le mieux représenté dans ce tournoi, avec la participation de 45 judokas, dont 25 hommes et 20 femmes, tandis que d’autres nations, telles que l’Uruguay, ne sont représentées que par un seul athlète.

Le Japon domine la compétition
Le Grand Chelem d’Antalya 2024 a débuté avec succès, mettant en lumière la qualité exceptionnelle du judo pratiqué par les meilleurs judokas du monde. Dès la première journée disputée, vendredi, les résultats finaux témoignent de l’intensité de la compétition. Dans la catégorie des -48 kg, Natsumi Tsunoda (JPN), triple championne du monde en titre, remporte encore une fois le trophée. En -52 kg, Uta Abe (JPN), quadruple championne du monde et championne olympique, impressionne également en remportant la médaille d’or, suivie par son frère aîné Hifumi Abe. Chez les -60 kg, Luka Mkheidze (FRA), médaillé de bronze olympique, est surpassé par Bliev (AIN). La médaille d’or des -57 kg revient au numéro un mondiale Christa Deguchi, du Canada. Au classement, le Japon se positionne en tête avec trois médailles d’or, suivi du Canada. La France et la Turquie se distinguent également avec une médaille d’argent et deux de bronze pour la France, et deux solides médaillés pour la Turquie. Malgré la domination japonaise, 13 pays ont réussi à monter sur le podium, démontrant ainsi la diversité et la compétitivité de l’événement.

M. B.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page