juin 3, 2023
alger
Omnisport

NBA – Les Celtics retrouvent le sourire pour forcer un Game 6 !

Boston a pris 15 points d’avance dès les premières minutes pour ensuite contrôler le reste du match derrière une défense agressive. Avec quatre joueurs à 21 points ou plus, les Celtics s’imposent 110-97.

Après avoir dominé la deuxième mi-temps du Game 4, les Celtics ont continué sur leur lancée pour poursuivre leur course au miracle dans cette finale de la conférence Est. Grâce à quatre 3-points de suite, Boston a passé un 14-0 à Miami pour prendre 15 points d’avance après seulement sept minutes de jeu. Grâce au duo Tatum – White, ils ont fini le premier quart-temps avec le même avantage (35-20). Au sein d’une formation privée de Gave Vincent, Duncan Robinson et Caleb Martin ont stoppé l’hémorragie mais les ballons perdus et rebonds offensifs à répétition ont plombé le Heat. Ils ont connu une mi-temps cauchemardesque avec 10 ballons perdus, 8 rebonds offensifs concédés, et des Celtics à 11/25 à 3-points, pour finir à -20 (61-41). Le festival de Boston a continué après la pause. Les hommes de Joe Mazzulla ont compté jusqu’à 24 points d’avance avant de finir en roue libre. Ils retourneront à Miami avec le vent en poupe et rien à perdre pour forcer un Game 7 !

CE QU’IL FAUT RETENIR
— Miami jette de l’huile sur le feu. Face à des Celtics dos au mur qui ont entamé le match avec énergie et intensité, le Heat a tout fait pour les aider à prendre le large. Miami comptait 6 ballons perdus après un quart-temps, et c’est ce qui a permis à Boston de hausser le tempo du match. En rythme, ils ont signé un festival à 3-points avec un 7/12 lors des douze premières minutes. Les problèmes de Miami ont continué pendant toute la première mi-temps. Leurs 10 ballons perdus et 8 rebonds offensifs concédés ont donné 30 points à Boston !
— Les Celtics ont retrouvé leur identité. Troisième meilleure défense et quatrième meilleure attaque de la ligue cette saison, il aura fallu trois matchs et demi à Boston pour retrouver le niveau de jeu qui a été le sien pendant toute la saison. Comme lors du Game 4, tout est parti de la défense pour les hommes de Joe Mazzulla. Détruits sur les « switchs » lors des trois premiers matchs, les Celtics ont cette fois éteint le jeu et le mouvement de leurs adversaires, interceptant 14 ballons et limitant Miami à un tir par possession. Cette intensité défensive leur a permis de jouer face à une défense moins en place. Les drives de Jayson Tatum ont servi de détonateur et, derrière lui, Boston a été altruiste pour faire vivre la balle et trouver des tirs ouverts (16/39 à 3-points). Miami a eu un ou deux temps de retard pendant tout le match. — De 151 à 15. Dans l’histoire des playoffs NBA, 151 équipes ont été menés 3-0 et seulement 14 sont allés chercher un Game 6. Cette nuit, Boston est donc devenu la quinzième équipe de l’histoire à rester en vie après être passé à 24 minutes d’être balayée. Des 14 équipes qui ont forcé un Game 6, seulement trois ont réussi à égaliser pour forcer un Game 7. Et aucune de ces trois équipes n’a gagné ce match décisif. Boston continue donc sa quête d’histoire. S’ils ont le vent en poupe, on peut s’attendre à un tout autre effort de la part de Miami sur son parquet samedi.

TOPS/FLOPS
Jayson Tatum. La star des Celtics a donné le ton en début de match, marquant 12 de ses 21 points en premier quart temps. Il a fait preuve de patience face aux prises à deux adverses et a pu délivrer 11 passes décisives. Il a également pris 8 rebonds. Marcus Smart. Le meneur de Boston a posé son empreinte sur le match en défense, avec un record personnel en playoffs de cinq interceptions pour aller avec ses 23 points et 4/6 à 3-points. Derrick White – Jaylen Brown. Comme Jayson Tatum, Derrick White a commencé le match en feu avec un 3/3 de loin en premier quart temps. Le couteau-suisse des Celtics a gardé la main chaude pendant tout le match, terminant avec 24 points à 6/8 à 3-points. En difficulté lors des quatre premiers matchs, Jaylen Brown a retrouvé son adresse cette nuit pour finir avec 21 points à 50% aux tirs et 3/5 à 3-points. Duncan Robinson. Le shooteur du Heat a été l’un des seuls points positifs pour Erik Spoelstra. Il a marqué 10 de ses 18 points en deuxième mi-temps pour tenter de réveiller ses coéquipiers. Il a également délivré 9 passes décisives.

Pour Jaylen Brown, la « vraie série » face au Heat débute
L’ailier des Celtics et ses coéquipiers ont fait la moitié du chemin en remportant les deux derniers matches. Le Game 6 à Miami s’annonce terrible. Même si ce n’est pas encore du très grand Jaylen Brown, l’arrière/ailier a réussi son meilleur match de la finale de conférence dans ce Game 5 remporté par les Celtics, avec 21 points à 9/18 au shoot et 3 interceptions.
Certains choix offensifs sont parfois encore douteux, mais au moins, il ne perd plus le ballon et retrouve de l’adresse, après un début de série difficile. Un peu comme toute l’équipe de Boston en somme.

« Les choses reviennent à la normale pour moi, mais on joue bien et juste aussi », commente Jaylen Brown en conférence de presse. « On fait les bonnes lectures et on met les shoots, donc tout est plus propre. On sait quand attaquer, quand profiter d’un duel avantageux. La clé, c’est l’agressivité. Les premiers matches, ils gagnaient ces moments-là, ceux où il faut se jeter pour sauver un ballon ou s’arracher pour obtenir une possession. Depuis deux rencontres, on a la même intensité qu’eux et on doit être l’équipe qui se donne le plus. »
Voilà pourquoi le finaliste 2022 estime que maintenant, à 3-2 pour Miami et avec une formation celte qui a de nouveau montré les dents, la série commence enfin.
« On était dos au mur et c’est évident qu’on ne s’attendait pas à se retrouver dans cette position d’être mené 3-0, mais quand l’adversité frappe, on voit de quel bois est fait une équipe », poursuit le joueur de Boston. « Ça ne pouvait pas être pire qu’à 3-0, mais on est resté soudé, ensemble. On s’est reposé sur ce qu’on sait faire en défense, et maintenant, il y a une série. »

Une nouvelle « série » qui sera courte quoi qu’il arrive. Soit Miami s’impose dans le Game 6 à domicile, et c’est terminé, soit Boston réussit l’exploit en Floride et s’offre un Game 7 de légende devant son public…
« On doit s’attendre à une grosse réaction lors du prochain match », prévient Jaylen Brown. « Ça va être un combat. Ils vont sans doute mieux jouer que dans cette rencontre et ils seront agressifs. On devra être prêt. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *