Football Algérien

Les Canaris décevants

JSK - Tenus en échec à domicile par le PAC

La JSK a raté sa première sortie à Tizi Ouzou où elle a dû se contenter du match nul face au Paradou AC, sur le score de zéro partout, lors du match joué vendredi soir, pour le compte de la 2e journée du Championnat d’Algérie de Ligue 1 Mobilis.

Alors qu’ils voulaient à tout prix enchaîner une deuxième victoire de suite, après celle ramenée de Magra quelques jours auparavant, les Canaris du Djurdjura n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul devant leurs supporters, laissant ainsi filer deux précieux points. Cependant en plus du résultat qui est négatif en laissant filer deux précieux points dans leur fief, les poulains à Bouzidi ont livré une prestation très décevante lors de ce match, puisqu’ils n’ont pas pu produire du bon jeu, avec de rares occasions de scorer. A l’instar du premier match joué à Magra, l’animation offensive et l’efficacité devant les buts adverses étaient absentes face au PAC. En d’autres termes, les Canaris sont passés à côté de leur sujet et leur rendement n’a convaincu personne. Quelques spectateurs présents au stade et que nous avons approchés étaient unanimes à estimer que la JSK n’avait pas de fond de jeu, ce qui fait que les poulains à Bouzidi ont joué n’importe comment. Le résultat du match est très logique et cette formation du PAC n’a pas volé ce point ramené de Tizi Ouzou. D’ailleurs, l’équipe visiteuse aurait pu gagner, au vu de sa belle organisation, sans que personne n’ait crié au scandale. En somme, un grand travail attend encore Bouzidi et ses collaborateurs en prévision de la suite du parcours. Les matchs vont être de plus en plus difficiles et les Kabyles doivent de ressaisir et vite, sachant qu’une équipe qui ambitionne de jouer les premiers rôles en championnat ne peut se permettre de perdre des points à domicile.

Les choix de Bouzidi contestés
Outre les joueurs qui ont été critiqués pour leur rendement médiocre, le coach Bouzidi était aussi la cible de ces mêmes critiques, lui dont les choix ont été contestés par les supporters, qui se demandaient pourquoi il n’a pas fait jouer Msuva comme avant-centre. Les fans des Jaune et vert se sont aussi interrogés sur les raisons qui ont fait que Matouti n’a pas joué en titulaire alors qu’il avait été le buteur de l’équipe lors du stage de Tunisie.

Des solutions doivent être vite trouvées 
Le moins que l’on puisse dire après cette prestation décevante face au PAC, c’est qu’elle a montré qu’il y a encore des lacunes à combler au sein de l’équipe de la JSK. Le coach Bouzidi est donc appelé à vite trouver des solutions en vue des prochains matchs de son équipe. Ayant promis que la JSK allait jouer les premiers rôles cette saison, il a désormais du pain sur la planche et devra faire des pieds et des mains pour que son équipe soit plus performante dans un avenir proche.

M. L.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page