Football Algérien

Le projet de centre d’entraînement aux oubliettes ?

Alors qu’Amara avait promis de s’en charger

Si tout le monde applaudit le recrutement effectué par les Belouizdadis durant l’été, force est de constater que le plus grand projet de l’équipe est tombé aux oubliettes, celui d’un centre d’entraînement.

Pratiquement 5 ans sont passés depuis la prise de pouvoir du groupe Madar Holding au Chabab. Les choses ont changé à 180° puisque l’équipe est rapidement redevenue compétitive et a enchaîné les titres et se fait de plus en plus connaître sur le plan international. Cependant, cela n’est clairement pas suffisant puisqu’outre les succès sportifs, l’équipe a besoin d’un outil de travail et surtout, de moyens matériels importants pour continuer sa progression et espérer un jour pouvoir rivaliser avec les meilleurs clubs africains. D’ailleurs, ce qui devait être l’un des plus grands projets du Chabab en cette période, a été totalement mis aux oubliettes. On parle du projet de centre d’entraînement, un outil de travail et qui aurait pu être un grand acquis. Alors que l’USMA et le MCA ont fait un pas de géant pour concrétiser ce projet, le CRB pour sa part reste bien derrière du moment que ce projet tarde à voir le jour. Longtemps présenté comme un argument de taille, voilà que désormais plus personne n’ose en parler.

Petit retour en arrière, juste après le triomphe en championnat, Charaf Eddine Amara exprimait sa joie et avait fait une promesse, celle de mettre tous les moyens à la disposition de l’équipe pour qu’elle réussisse. Cependant, l’acte n’a jamais été joint à la parole et donc malgré sa domination sur le plan national, le Chabab reste un club sans aucun patrimoine concret.

Akram B.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page