Football Algérien

La trêve pour combler les lacunes

A l’instar des autres clubs de notre championnat, la JSK sera au repos forcé vu la trêve qu’observe le championnat, la prochaine journée de compétition étant prévue les 20 et 21 octobre prochain, soit dans une dizaine de jours. Une trêve qui tombe à pic pour la formation du Djurdjura dont les joueurs ont besoin de recharger leurs batteries. De plus, les 4 matchs joués jusqu’ici ont montré dans le jeu de l’équipe des insuffisances auxquelles il faudra remédier. L’animation offensive et l’inefficacité des attaquants restent cependant le grand souci des Kabyles, comme l’avait avoué l’ex-entraîneur Bouzidi, ce que n’a pas manqué de reconnaître le coach intérimaire Lacet. D’ailleurs, les chiffres sont là pour en témoigner, puisque la JSK n’a marqué que trois buts en 4 matchs joués depuis le début du championnat, ce qui est très insuffisant pour un club qui ambitionne de jouer les premiers rôles. Certes, avoir récolté 7 points sur les douze possibles est un bilan plus ou moins satisfaisant, toutefois, sur le plan du jeu, l’équipe a eu un rendement plutôt timide. En effet, mis à part face à l’USMA où ils ont eu un rendement acceptable, les Canaris n’ont pas convaincu d’une manière générale en ce début de saison. En somme, cet arrêt du championnat sera l’occasion pour le staff technique des Jaune et Vert de combler les lacunes, d’autant que les dirigeants comptent mettre tous les moyens pour que la JSK s’assure une préparation à la hauteur de ses ambitions.

Grand chantier en vue pour le futur entraîneur

Ainsi, un grand chantier attend le futur entraîneur de la JSK, qui aura la lourde mission de trouver des solutions, notamment en attaque. Mais au vu de l’effectif des Canaris qui, il faut le reconnaître est juste moyen, la mission du nouveau coach ne sera pas de tout repos. Toutefois, celui-ci pourrait réussir malgré tout, notamment s’il parvient à gagner la confiance du groupe. Tout le monde se souvient du coach Dumas, qui avait réussi de belles choses avec des joueurs juste moyens. Idem pour Lavagne, qui était parvenu en finale de la Coupe de la CAF et avait ensuite remporté celle de la Ligue. Le futur entraîneur de la JSK sait donc ce qui l’attend, lui qui aura pour objectif de jouer le podium en championnat et de faire ce qu’il faut pour aller loin en Coupe d’Algérie.

Vers la programmation de joutes amicales

Vu que la JSK restera sans compétition officielle durant 12 à 13 jours, tout porte à croire que les Canaris seront forcés de jouer quelques matchs amicaux. Cela s’avère une nécessité quand on sait que déjà, en plein championnat, la JSK jouait les lundis des matchs de préparation. En plus de garder les joueurs compétitifs, ces joutes amicales seraient une belle occasion pour le staff technique de relever les insuffisances constatées dans le jeu de l’équipe et d’y remédier par la suite.

M. L.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page