Football Algérien

Aujourd’hui (17h) au stade Miloud-Hadefi d’Oran

ASO - CRB pour une finale en Rouge et Blanc

Depuis hier la ville d’Oran s’est parée des couleurs rouge et blanche et ce ne sera pas à cause des supporters du Mouloudia d’Oran mais plutôt de ceux de l’ASO Chlef et du Chabab de Belouizdad, les deux heureux finalistes de la Coupe d’Algérie prévue à 17 heures au stade Miloud-Hadefi et qui promet beaucoup de suspense.

Les enjeux sont de taille. Alors que les Belouizdadis visent un record, leurs adversaires voudront rééditer l’exploit de 2005 et s’offrir un deuxième trophée désiré avec passion par toute la région du Cheliff. Les supporters des deux camps résidant à Oran seront de la partie et ils se préparent déjà, mais on compte aussi sur les passionnés de foot parmi les Hamraoua qui ne laisseront pas passer une pareille occasion pour se montrer, même si leur équipe n’est pas invitée à cette fête du football national. En effet, les réseaux sociaux s’emballent déjà et chacun des deux camps redouble d’ingéniosité amicale pour attirer le maximum d’Oranais à sa cause. Il y a une proximité avec la wilaya de Chlef, mais le Chabab de Belouizdad a également des atouts à faire valoir. Une guerre des images est déjà enclenchée sur le Net avec les fans de l’ASO Chlef multipliant les chants à la gloire de leur équipe et les ultras du Chabab en exhibant les images à leur effigie recensées dans tous les quartiers de la capitale déjà acquis ou qui lui sont restés fidèles. La ville d’Oran attend une affluence record.

Le wali d’Oran a assuré en marge de l’une de ses sorties que la ville et ses infrastructures sont prêtes à accueillir les deux équipes ainsi que leurs supporters dans les meilleures conditions possibles. Le terrain qui abritera les joutes entre les deux équipes est fin prêt, et El-Bahia comme à son habitude reste une ville particulièrement accueillante. Le stade est flambant neuf mais «Oran a acquis en peu de temps une grande expérience dans l’organisation de grandes manifestations sportives, à l’instar, il y a à peine quelques mois, des Jeux méditerranéens mais il y en eu d’autres avant et après cet événement», rappelle-t-il. Tous les services sont bien assurés à commencer par le transport avec un complexe sportif (commune de Bir El-Djir) excentré par rapport au centre-ville mais relié par tout un réseau routier et desservi par plusieurs lignes de transport.

Mais comme à chaque fois pour ce genre d’occasions, c’est le centre-ville qui va d’abord concentrer le gros des visiteurs qui vont affluer très tôt dans la journée. Les rassemblements seront d’autant plus nombreux que la majorité des billets dont le prix est fixé à 500 DA se vendent à l’avance sur la plateforme numérique dédiée à ce genre de rencontres. En prévision de la rencontre, les préparatifs vont bon train et les deux équipes auront déjà effectué leurs dernières séances d’entraînement.

Dame Coupe a l’habitude de déjouer les pronostics et c’est ce qu’anticipe Nabil El Kouki, l’entraîneur tunisien du Chabab de Belouizdad en affirmant que «le classement actuel de l’ASO Chlef (qui n’est pas sortie de la zone de relégation) ne traduit pas les bons résultats obtenus ces dernières semaines», une manière de dire que le leader du championnat doit rester prudent pour ne pas avoir de mauvaises surprises. La prudence est d’autant plus souhaitée par lui que certains éléments essentiels risquent de ne pas participer au match. C’est le cas de Draoui au sujet duquel son entraîneur a affirmé qu’il était une pièce maîtresse mais qu’il faut faire avec la situation en demandant plutôt à ses joueurs plus de concentration et de présence. «Nous avons l’habitude d’évoluer sans des éléments essentiels», a-t-il rappelé.

Les dirigeants de l’ASO abordent la rencontre avec beaucoup de sérénité en espérant seulement faire un bon match et réaliser un deuxième exploit dans la carrière du club et pour cela on compte sur la présence en force des supporters. Beaucoup d’anciens joueurs qui sont passés par le club, ont contribué en envoyant des messages encouragements et c’est le cas du Sénégalais Pape Latir Ndiaye (joueur de l’ASO entre 2004 et 2006) et qui a eu donc l’occasion de soulever la première Coupe de l’équipe en 2005.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page