Football Algérien

Abdelhak Benchikha : «On doit passer à la phase de poules»

A son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger en provenance de Rabat via Tunis, à bord d’un vol spécial, l’entraîneur en chef, Abdelhak Benchikha a bien voulu répondre aux questions des journalistes venus attendre la délégation usmiste. Le patron technique de l’USM Alger a, d’emblée évoqué la fatigue de ses joueurs et la manière avec laquelle ils ont abordé la seconde mi-temps face aux Rabatis. « Il faut savoir que l’équipe a été, durant ces quinze derniers jours, dans les airs, après des allers et retours en Arabie saoudite, Alger, Tunis et Rabat, les joueurs sont logiquement éreintés », a dit le coach.

« On a fait une bonne mi-temps »
Abdelhak Benchikha a laissé entendre que son équipe aurait pu revenir avec le gain du match, mais vu les circonstances, il se contente du match nul. « On a fait une bonne première mi-temps avec une légère domination sur notre adversaire, mais en seconde période, la fatigue a eu raison de mes joueurs qui ont reculé d’un cran et subi la pression des attaquants adverses et le rythme qu’ils leur ont imposé ». Et d’enchaîner : « Pour moi, c’est un résultat positif, un match nul équitable où chaque équipe a eu ses temps forts. Nous avons affronté un adversaire de qualité qui est en train de dominer en ce début de saison le championnat de son pays. Le FUS est, rappelons-le, allé s’imposer face au Wydad sur le terrain de ce dernier. Il possède un bon entraîneur et des joueurs que je connais personnellement qui ont joué sous ma coupe. Cette équipe est très robuste surtout lorsqu’elle se produit en dehors de ses bases », a-t-il déclaré.

« On va récupérer d’abord »
Le technicien usmiste sait parfaitement qu’il doit surpasser cette période délicate sans le moindre accroc. Mais ce qui inquiète le plus l’entraîneur, c’est l’enchaînement des rencontres et la fatigue que les joueurs doivent surmonter avant le PAC et le FUS. Encore une fois, l’USMA sera dans l’obligation de jouer de gros matches en l’espace de quatre jours. Après le Paradou, demain, la formation usmiste accueillera le FUS de Rabat, le 1er octobre à Oran. La fatigue est incontestablement l’autre adversaire des Usmistes puisqu’ils seront appelés à fournir beaucoup d’efforts. « A présent, on ne pense qu’à la récupération, et ce, après plusieurs heures dans les airs et en escales, on va pouvoir récupérer avant de se remettre au travail et préparer la seconde manche. Nous devons gagner pour assurer notre place à la phase de poules », a lancé Benchikha.

Djamel Abed

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page