Omnisport

WRC – Des débuts éprouvants au Rallye de Sardaigne

Esapekka Lappi, de l’équipe Hyundai, a commencé la manche italienne du Championnat du monde WRC en remportant la spéciale inaugurale du Rallye de Sardaigne jeudi soir. Le Finlandais a réussi le test de 3,23 km, qui s’est déroulé sur un mélange de revêtements en asphalte et en gravier en réalisant un temps 0,2s plus rapide qu’Ott Tanak de M-Sport. Tanak a franchi la ligne d’arrivée juste derrière le temps de référence du Finlandais. Thierry Neuville de Hyundai a terminé troisième, à seulement 0,5s de son coéquipier Lappi, tandis que Takamoto Katsuta était le plus rapide des quatre Toyota, à quatre dixièmes de seconde derrière Neuville. Kalle Rovanpera, champion du monde en titre et leader du championnat, a réalisé le cinquième temps, une dixième de seconde plus rapide que son coéquipier et quadruple vainqueur en Sardaigne, Sebastien Ogier.

Le lendemain, les équipages ont affronté six spéciales sur gravier difficile, dont le nouveau parcours de 49,9 km de Monte Lerno. Ogier a réalisé un effort remarquable malgré les nombreux dangers pour signer le meilleur temps et passer de la sixième place la veille à la tête du rallye. Lappi est arrivé deuxième après avoir terminé l’étape 1,7 seconde plus lent qu’Ogier. Le Finlandais a atteint l’arrivée avec des dégâts sur la carrosserie à l’avant droit, mais s’est hissé à la deuxième place. Loubet de M-Sport a impressionné en réalisant le troisième temps, à seulement 4,7 secondes, malgré une perte de puissance complète du moteur pendant deux kilomètres après avoir traversé une zone d’eau. Le Français s’est classé troisième. Katsuta était quatrième devant Neuville, Rovanpera, qui ouvrait la route, Sordo, Tanak et Evans.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page