Football Algérien

USMA – Comment le « Général » a métamorphosé ses troupes ?

A son arrivée au club au mois de décembre dernier, l’entraîneur Abdelhak Benchikha est venu avec un projet digne d’un coach professionnel et animé d’une farouche volonté pour rendre ses lettres de noblesse à l’USM Alger.

Cette dernière, drivée jusque-là par Boualem Charef, a connu des hauts et des bas en termes de résultats, et une instabilité criante sur le plan de l’effectif. Benchikha et ses collaborateurs triés sur le volet ont, en un laps de temps très court, su trouver des moyens pour motiver les troupes durablement, soit jusqu’en finale de la Coupe de la Confédération.

Abdelhak Benchikha a d’abord fait confiance à son proche entourage, Farid Zemiti, Hadj Adlène et Farid Belmellat en s’appuyant sur les forces de chaque membre pour amener son équipe à la réussite. En tant que coach, il a permis au développement des qualités de chaque élément de son équipe en usant de son arme fatale, la communication. Cela est essentiel pour cultiver la confiance. Le coach a, depuis son arrivée, toujours défendu ses joueurs lorsque ceux-ci passaient à côté ou en cas de défaite de son équipe notamment en Coupe d’Algérie (élimination dès le 1er tour) et en championnat en enchaînant des contre-performances en ratant l’objectif de terminer sur le podium.

Les ressentis positifs qui allient valorisation et soutien, amèneront les membres de l’équipe et les joueurs à prendre plus de responsabilités et davantage d’initiatives Bien évidemment, le cheminement a pu conduire à la réussite, individuelle et collective. Sous les ordres de Benchikha, le club a été sacré champion d’Afrique (CAF), et cinq joueurs de l’USMA, Oussama Benbot, Oussama Chita, Haïthem Loucif, Zinedine Belaid et Aymen Mahious ont changé de statut pour devenir des internationaux, suite à leur parcours en Coupe de la Confédération.

En construisant une relation de confiance basée sur l’écoute et l’échange, la mission du coach a été beaucoup plus aisée d’impliquer chaque membre de l’équipe dans le projet. En effet, la méthode de Benchikha a également permis de cultiver un esprit d’équipe et de réunir autour de valeurs communes. « L’USMA est une grande famille, avec ses valeurs et un honneur de la servir », a déclaré le technicien usmiste. Ce dernier accorde une grande importance à ses joueurs en valorisant les efforts et les réussites.

Les dirigeants dans l’ombre : gestion efficace, communication absente !

La réussite d’un projet exige la conjugaison des efforts de tout un chacun dans le club. Car si l’équipe a pu décrocher le titre continental tant souhaité, l’implication des dirigeants n’est pas à écarter, même si ceux-ci brillent par leur absence en termes de communication. La direction a mis les moyens, aussi dérisoires soient-ils, pour accompagner le staff technique à faire grandir ses troupes en conservant ou développant leurs motivations sur le long terme. Un autre point important rentre en compte dans la réalisation des missions : mettre à disposition les moyens nécessaires pour y parvenir. Cela implique les moyens humains, par exemple le recrutement. Les joueurs nouvellement recrutés ont été judicieusement choisis selon leur profil pour renforcer l’ossature et apporter un appui indispensable à la réussite des objectifs fixés.

Djamel Abed

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page