Omnisport

Roland-Garros 2023-3e Tour/La journée des favoris : Ruud lent au démarrage, Rune implacable

D’abord perturbé par son adversaire, le Chinois Zhizhen Zang, lors du premier set, qu’il a perdu, Casper Ruud s’est finalement imposé en 4 manches face au 71e mondial (4-6, 6-4, 6-1, 6-4), et affrontera Jarry en 8e de finale. Probable adversaire du Norvégien en quart, Holger Rune, lui, a concassé le qualifié argentin Olivieri en trois sets (6-4, 6-1, 6-3) pour aller en deuxième semaine.

UN DÉPART DIESEL, PUIS LA BALADE POUR RUUD
Casper Ruud n’était peut-être pas bien réveillé, au moment d’ouvrir la journée sur le court Suzanne-Lenglen. Toujours est-il que le métronome norvégien n’était pas dans son assiette lors du premier set face à Chinois Zhizhen Zhang, 71e mondial qui a déréglé la tête de série numéro 4, inhabituellement maladroite (10 de ses 29 fautes directes dans le premier acte) pour laisser les commandes à son adversaire.
Encore en difficulté en début de deuxième acte, il a peu à peu retrouvé sa solidité au service, et commencé à faire mal par ses frappes de mule. En face, Zhang, obligé de forcer un peu plus, s’est mis à son tour à multiplier les erreurs, et a progressivement sombré dans la partie, finalement perdue en 2h35.
Avant de peut-être retrouver le Danois Holger Rune en quart de finale, le finaliste de la dernière édition devra d’abord se frotter au Chilien Nicolas Jarry, 35e à l’ATP et qui a disposé de l’Américain Marcos Giron en 4 sets (6-2, 6-3, 6-7, 6-3).

LA FUSÉE RUNE ÉCOEURE OLIVIERI
1h58. C’est le temps qu’il a fallu à Holger Rune pour boucler son match du troisième tour face à Genaro Alberto Olivieri (6-4, 6-1, 6-3), qui restait sur deux matches de plus de 3h dans cette quinzaine. Encore virevoltant, le Danois, privé d’opposition au 2e tour puisqu’il a profité du forfait de Gaël Monfils pour avancer sans jouer, a fait pleuvoir les coups de canon (35 coups gagnants) sur le pauvre Argentin, pourtant accrocheur.
Ainsi, c’est le 231e mondial qui a breaké d’entrée de match. Mais le public du court Philippe-Chatrier n’a pas attendu longtemps pour admirer les prouesses de la tête de série numéro 6, qui a empoché 5 jeux de suite avant de prendre la tête de la rencontre. Malgré quelques trous d’air, Rune n’a pas relâché l’étreinte ensuite, il avance sereinement pour un nouveau 8e de finale en Majeur, où il défiera Fritz ou Cerundolo.

SEYBOTH WILD, LA BELLE AVENTURE S’ARRÊTE
Il a fini complètement rincé, incapable de rivaliser face à Yoshihito Nishioka, qui en a profité pour lui coller une bulle dans le 5e set. Après sa victoire homérique face au numéro 2 mondial Daniil Medvedev en plus de 4h, et son succès en 4 sets face à Guido Pella en près de 3h, le Brésilien Tiago Seyboth Wild s’est incliné face au 33e mondial au 3e tour (3-6, 7-6, 2-6, 6-4, 6-0).

DAMES/ L’INCROYABLE BALADE D’IGA SWIATEK AU 3E TOUR
Iga Swiatek est une habituée des 6-0 sur le circuit. Néanmoins plus rares sont les bulles en Grand Chelem, plus encore au 3e tour et en version double ! La numéro un mondiale a littérallement balayé Xinyu Wang en seulement 51 minutes et sur le score immaculé de 6-0, 6-0. Coco Gauff (N.6) a elle bataillé mais elle a éliminé la jeune Mirra Andreeva, 16 ans, en trois sets (6-7, 6-1, 6-1).
Iga Swiatek continue de rouler sur ses adversaires dans cette quinzaine. Après avoir passé un 6-0 à chacune de ses victimes aux 2 premiers tours, la Polonaise a fait encore mieux, avec une « bicyclette » face à la pauvre Xinyu Wang. Pour son premier troisième tour d’un Majeur, la Chinoise n’aura réussi qu’à rester 51 minutes sur le court face à la numéro 1 mondiale (6-0, 6-0).

Europsort.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page