Football Algérien

Pour résilier son contrat Benabdi exige six mensualités

On avait annoncé le départ d’Aziz Benabdi qui avait rencontré Hadj Redjem pour résilier son bail. Mais voilà, le milieu de terrain sait qu’il dispose d’un contrat jusqu’en 2025 ce qui lui confère le droit de réclamer une forte indemnité de départ. Une requête aussitôt rejetée par Hadj Redjem qui a pris la décision de mettre le joueur à l’écart du groupe jusqu’à ce qu’il valide un divorce qui paraît irréversible. Contrairement à Mesmoudi et Helaïmia, Benabdi s’accroche mordicus à une indemnité de six mois pour mettre fin à son aventure avec le Doyen. Durant sa mise à l’index, le joueur n’a même pas le droit de s’entraîner avec la réserve comme ce fut le cas pour Farid Chaâl.

N.L

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page