MOTOSPORTS

Pérez débriefe sa saison 2023

Formule 1

Sergio Pérez s’est ouvert sur ses difficultés en 2023, déclarant que la saison avec Red Bull a transformé la Formule 1 en une expérience « plus du tout amusante ». Le pilote mexicain explique les raisons pour lesquelles il n’a jamais envisagé de prendre du recul malgré son « pire week-end jamais vécu ».

Il semble que bien des lunes se soient écoulées depuis que Pérez justifiait son surnom de « roi des courses urbaines » en remportant le Grand Prix d’Azerbaïdjan, réduisant l’avance de Max Verstappen à seulement six points et promettant de lutter pour le titre en 2023. Cependant, sa pole position au Grand Prix de Miami, où Verstappen partait en neuvième position, offrait une opportunité de confirmer ces prétentions. Malheureusement, alors que le Néerlandais progressait dans le peloton pour reléguer Pérez, un coup psychologique sévère a été asséné. Ce moment a marqué le début d’une période difficile pour Pérez. Dès la course suivante à Barcelone, il a commencé à rencontrer des problèmes avec la voiture, manquant la Q3 cinq fois d’affilée. Se qualifier seulement neuvième lors de la course hongroise qui a mis fin à cette série, était une calamité inacceptable, surtout avec une voiture aussi dominante.

Malgré un contrat en vigueur jusqu’en 2024, la pression sur Pérez a atteint des sommets, surtout après le rappel de Daniel Ricciardo pour remplacer Nyck de Vries chez AlphaTauri, avec l’évidence de le tester en vue d’un retour potentiel chez Red Bull. Le point de rupture de Pérez a été le Grand Prix du Qatar, où son manque de confiance était palpable. Il a terminé dixième, à plus de 80 secondes de Verstappen, qui a scellé le championnat avec six manches à jouer. Sous le choc de cette série difficile, Pérez s’est rendu au siège de l’équipe pour trois jours de travail intensif sur simulateur et de discussions approfondies avec ses ingénieurs pour comprendre comment sortir de cette situation, qui lui semblait être aussi profonde que le fossé des Mariannes. Malgré les spéculations sur son avenir et la baisse de forme qui a considérablement épuisé le plaisir de son travail, Pérez a souligné qu’il n’avait jamais envisagé de prendre du recul. Concernant les discussions sur son remplacement éventuel par Ricciardo ou d’autres, il a expliqué : « Pour être honnête, je n’y pensais pas vraiment en tant que pilote. J’étais davantage concentré sur le fait de m’assurer que je pouvais profiter des week-ends et trouver du plaisir dans mon travail. »

L’esprit combatif de Pérez s’est manifesté au Mexique, où une manœuvre audacieuse pour prendre la tête dans le virage 1 a malheureusement abouti à des larmes. Interrogé sur le fait que cette manœuvre résume son état d’esprit une fois sa tentative de championnat avortée, il a confirmé : « Oui, essentiellement. J’avais vraiment l’impression d’avoir une réelle opportunité d’être le premier dans le virage 1 si je parvenais à maintenir ma position. Malheureusement, cela n’a pas fonctionné, mais aurait pu être un résultat massif.» . Avec un seul podium lors du dernier tiers de la saison, à Las Vegas, et une récolte de points à moitié inférieure à celle de Verstappen, Pérez est conscient qu’il doit redoubler d’efforts pendant la pause hivernale. Toutefois, il est optimiste quant à la manière dont il a réussi à redresser la situation après le Qatar, anticipant une saison 2024 plus prometteuse.

Djaffar KHODJA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page