Omnisport

Open international de tir sur cible à Caen-la-mer (France) : 3 médailles remportées par les Algériens dont une en or

Lors de l’Open international de tir sur cible subaquatique qui s’est déroulé pendant deux jours à la piscine de Caen-la-mer, en Normandie (France), la sélection algérienne a décroché trois médailles, dont une en or et deux en bronze. La médaille d’or a été remportée par Marouf Abderrahim lors de l’épreuve de super biathlon, démontrant ainsi son talent et son habileté dans cette discipline exigeante. De plus, deux médailles de bronze ont été fièrement décrochées par Hassan Daouadji Leila Hakima en tir de précision et Marouf Abderrahim en biathlon, confirmant ainsi la performance remarquable des athlètes algériens. Cinq athlètes du club Sidi Moussa d’Oran ont participé à cette compétition de haut niveau. Benaboura Ahmed, Marouf Abderrahim, Bounaboura Hamou, Meziane Mehdi et Hassan Daouadji Leila Hakima se sont mesurés aux épreuves de tir de précision, de biathlon et de super biathlon, ainsi qu’à l’épreuve de relais. Leur engagement et leur détermination ont été salués tout au long de la compétition.

La participation des athlètes du club Sidi Moussa d’Oran a été particulièrement remarquable. Ils ont su faire preuve d’un talent exceptionnel et d’une discipline exemplaire tout au long de la compétition. Leur engagement indéfectible et leur préparation rigoureuse ont porté leurs fruits, contribuant grandement aux succès de l’équipe algérienne. Le club Sidi Moussa d’Oran peut être fier de ses représentants. Ils ont su hisser haut les couleurs de l’Algérie et démontrer leur niveau de compétence dans cette discipline exigeante du tir sur cible subaquatique. Leur performance exceptionnelle est un témoignage du travail acharné et de la passion qui animent ces athlètes d’élite. L’open international de deux jours a été organisé par la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM), sous l’égide de la Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques (CMAS). La compétition a réuni près d’une centaine de participants venant de six nations : Algérie, France, Belgique, Venezuela, Koweït et Liban. Cet événement international a ainsi permis aux athlètes de se mesurer à une concurrence diversifiée, favorisant ainsi l’échange et la découverte de nouvelles approches dans la discipline du tir sur cible subaquatique.

A. Meli

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page