MOTOSPORTS

Màrquez et Quartararo dans le flou

MotoGP

Il y a longtemps qu’une journée d’essais en MotoGP n’avait pas été aussi attendue, car l’avenir de Fabio Quartararo et Marc Màrquez semblait depuis longtemps dépendre de ce que leurs fabricants respectifs apporteraient à Misano. Les perspectives n’étaient positives pour aucun d’entre eux.

La majorité des journalistes présents au Grand Prix de Saint-Marin à Misano ont ressenti que les courses proprement dites passaient en second plan après le test traditionnel qui suit la course le lundi. Au cours des derniers mois, alors que Yamaha et Honda se sont retrouvés en bas du classement des constructeurs et ont eu du mal à obtenir des résultats à la hauteur de leurs succès passés, leurs superstars respectives sont devenues de plus en plus désabusées. Le champion du monde 2021 de Yamaha, Fabio Quartararo, n’a que deux podiums à son actif en 2023, tandis que Marc Màrquez, huit fois champion du monde chez Honda, a marqué moins de points que le pilote KTM en wild-card, Dani Pedrosa, qui n’a participé qu’à deux manches cette saison.

Au cours du week-end de Saint-Marin, l’avenir de Màrquez a dominé les gros titres. Le test de Misano a marqué un point crucial dans ce qu’il fera en 2024, et il a été fortement et continuellement lié à un transfert choquant chez Gresini Ducati. Certains ont affirmé avec confiance que l’accord était conclu, d’autres estiment que c’est de plus en plus probable après le test de lundi. Màrquez a minimisé l’importance du test de Misano. En fait, certains pensent qu’il a déjà pris sa décision. Il a déclaré à la presse lundi en plein milieu du test qu’il avait d’abord deux options à décider, avant de dire à la presse espagnole qu’il en avait trois. Tout cela s’est ajouté à ses réponses plutôt génériques concernant ce qu’il attendait du test lorsqu’on lui a posé la question après sa sixième place lors de la course du dimanche, en déclarant qu’il cherchait uniquement la performance.

Dans cette situation en totale opacité, une seule chose est claire, Màrquez et Quartararo ne voient pas clair quant à leur avenir, et ce flou empoisonne la fin de saison de ces deux pilotes, mais aussi des écuries dans lesquelles ils pilotent déjà, et chez celles qui aspirent à les recruter.

Djaffar KHODJA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page