Omnisport

Indy 500 : Alex Palou devance Rinus VeeKay pour la pole position

Alex Palou de l’écurie Chip Ganassi Racing partira en pole position de la 107e édition de l’Indianapolis 500 le dimanche prochain, après avoir réalisé le meilleur temps lors des qualifications de la journée de la pole.

Palou a réalisé une moyenne de 234,217 mph sur quatre tours autour de l’ovale de 2,5 miles, battant de justesse Rinus VeeKay de l’écurie Ed Carpenter Racing. Palou a montré sa détermination avec un premier tour à 235,131 mph, et sa moyenne sur quatre tours était de 234,217 mph. VeeKay partira en deuxième position avec une vitesse de 234,211 mph, seulement 0,004s et 0,006 mph de moins que Palou. Felix Rosenqvist (Arrow McLaren), le pilote le plus rapide des qualifications du Top 12, est passé en dessous de la barre des 235 mph lors du premier tour et a terminé troisième avec une vitesse de 234,114 mph. Santino Ferrucci (AJ Foyt Racing) partira quatrième, ayant perdu de la vitesse dans le virage 1 lors de son premier tour, après l’avoir abordé à plus de 240 mph. Il n’a pas réussi à répéter la performance qu’il avait montrée lors des qualifications du Top 12. Sa vitesse moyenne était de 233,661 mph et il a admis que ce n’était pas ce qu’ils espéraient au sein de son équipe. Pato O’Ward a bouclé un tour à 233,756 mph avec sa voiture Honda d’Arrow McLaren, ce qui lui vaut la cinquième place. Scott Dixon, qui cherchait à décrocher sa troisième pole consécutive pour Ganassi, a eu des problèmes de tenue de route après un bon départ, et sa performance lui a valu une vitesse de 233,151 mph et la sixième place. Parmi ceux qui n’ont pas réussi à se qualifier pour le Fast Six, Alexander Rossi (McLaren) partira septième lors de l’Indy 500, suivi de Takuma Sato (CGR), Tony Kanaan (McLaren), Marcus Ericsson (CGR), la meilleure recrue Benjamin Pedersen (AJ Foyt Racing) et Will Power (Team Penske). La dernière ligne de la grille a également été déterminée aujourd’hui, avec Christian Lundgaard (Rahal Letterman Lanigan Racing) partant 31e, devant Sting Ray Robb (Dale Coyne Racing) et Jack Harvey qui a éliminé son coéquipier de RLLR, Graham Rahal, dans les derniers instants des qualifications de la dernière chance.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page