Football Algérien

Il ne veut pas lui fermer la porte de l’EN

Belmadi secoue Belaïli

Ayant mis fin prématurément à sa saison avec l’AC Ajaccio, l’ailier international algérien Youcef Belaïli, en fin de contrat avec le club corse, n’a toujours pas trouvé preneur, préférant plutôt profiter de ses vacances, au lieu d’être fixé sur la suite de sa carrière.

Considéré comme l’un des joueurs les plus controversés de sa génération, l’enfant d’Oran a été prié par le sélectionneur national Djamel Belmadi de trouver un club dans les plus brefs délais, pour se consacrer ensuite à la préparation d’intersaison, et de là postuler à un retour en sélection. Selon une source autorisée, Belmadi a contacté l’ancien joueur vedette de l’Espérance de Tunis pour le mettre devant ses responsabilités, et l’inciter à conclure avec l’un des clubs qui veulent s’attacher ses services. Le message de Belmadi a été clair, d’autant qu’il ne compte pas fermer la porte à un éventuel retour de Belaïli chez les « Verts ». Au potentiel avéré, Belaïli peut encore rendre d’énormes services à l’EN en vue des prochaines échéances, à commencer par le début des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 en novembre prochain.

« Belaïli est hors club, hors compétition, il n’y a pas de débat. Quand on l’a sélectionné en 2018, personne ne parlait de lui, ni sur un plateau ni nulle part. Personne n’arrivera à créer de flou entre lui et moi », avait indiqué Belmadi, interrogé sur l’absence de Belaïli de la liste des joueurs convoqués pour les deux matchs disputés la semaine dernière face à l’Ouganda et la Tunisie. Concernant sa future destination, rien n’a encore filtré sur l’identité du prochain club de Belaïli. L’hypothèse de le voir rester en Europe est à écarter. D’après les dernières informations, le joueur de 31 ans serait en passe de conclure avec un club émirati. Selon le site La Gazette du Fennec, « le joueur est proche de s’engager avec un club aux Emirats arabes unis, son père serait sur place pour négocier avec un club à Dubaï ».

Ayant rejoint Ajaccio en octobre 2022 en tant que « joker », après une mauvaise expérience avec le Stade brestois 29, Belaïli (31 ans) est entré en conflit avec le club corse après son retour de l’équipe nationale, lors de la dernière fenêtre internationale de mars. Le n°10 de l’EN a mis 48 heures de retard pour rejoindre son équipe, préférant prolonger son séjour à Oran pour soigner sa blessure aux adducteurs. Dans un signe d’apaisement, les dirigeants ajacciens avaient alors affirmé a posteriori être au courant et lui avoir donné leur accord. Contre toute attente, Belaïli était réapparu à l’entraînement, le 5 avril. Puis sur les terrains donc, après avoir raté les trois précédents matchs de l’ACA, avant de disparaître de nouveau en quittant Ajaccio le 25 avril dernier, deux jours après sa dernière apparition sous le maillot ajaccien. En 17 apparitions avec Ajaccio, Belaïli qui percevait le salaire le plus élevé de l’effectif corse (35 000 euros bruts mensuel), a marqué 6 buts et délivré 3 passes décisives.

Mohamed. M

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page