Volley

Entretien avec une athlète ayant le volley dans le sang Nawal Mansouri : «Le sport est pour moi un état d’esprit et une source d’équilibre»

A l’âge de 38 ans, Nawal Mansouri est toujours active en volley-ball, conservant ainsi un physique avenant et un grand dynamisme, elle qui a participé aux Jeux Olympiques Pékin-2008 et Londres-2012. Tout cela, elle l’explique par sa passion pour la balle au filet, comme elle nous en parle dans cet entretien qu’elle a bien voulu nous accorder.

Propos recueillis par Abdallah Guessoum

Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Nawal Mansouri, née le 1er août 1985 à Béjaïa, mariée, j’ai suivi les études universitaires de 2006 à 2011 à l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa où j’ai obtenu la licence en sciences juridiques et administratives. En 2012, j’ai obtenu le certificat d’Aptitude d’avocate (CAPA) à l’université de Ben Aknoun. En 2015, j’ai suivi une formation d’entraîneur 1er degré à l’INFS/STS d’Aïn Bénian (Alger), pour finir par décrocher le diplôme d’entraîneuse 1er degré international en , à Tunis.

Comment avez-vous découvert le volley-ball ?
ll Le volley-ball a tout simplement été mon premier sport, dans lequel j’ai eu ma première licence à l’âge de 14 ans en catégorie minimes, au sein du Nacéria Club de Béjaïa (NCB) où j’ai évolué en minimes, cadettes, juniors et seniors, de 1999 à 2010. En 2010, j’ai intégré le club Ghalia de Chlef pour une saison, 2010/2011. J’ai aussi joué une saison au GSP (2011/2012). Et depuis 2012, je suis au MB Béjaïa. Actuellement, je suis en formation pour un poste de conseillère en sport.

Peut-on connaître votre palmarès d’athlète ?
Deux fois championne d’Algérie minimes avec le NC Béjaïa, deux fois championne d’Algérie cadettes avec le même club. Deux fois championne d’Algérie seniors dames et deux coupes d’Algérie. Médaille d’argent au Championnat d’Afrique des clubs Sénégal-2004 avec le NC Béjaïa.
J’ai aussi participé au Championnat Arabe des clubs Syrie-2007.

Et qu’en est-il de votre carrière d’athlète internationale ?
Joueuse en équipe nationale algérienne de volley-ball de 2003 à 2016, je suis médaillée d’or aux Jeux Africains Alger-2007.
En 2008, j’ai participé aux Jeux Olympiques de Pékin. 2009, médaille d’or aux Championnats d’Afrique d’Alger. J’ai participé avec l’Equipe nationale aux Jeux Méditerranéens Pescara-2009, en Italie. En 2010, Championnats du monde à Tokyo. Participation aux Jeux Olympiques Londres-2012. J’ai participé aux différents Grand Prix de volley-ball (2013-2014-2015-2016). J’ai été désignée Meilleure libéro d’Afrique en 2007, 2008 et 2009.

Qu’est-ce qu’un sportif de haut niveau, selon vous ?
Représentant au plus haut niveau de sa discipline sportive, le sportif de haut niveau doit, tout au long de sa carrière, réaliser les entraînements nécessaires à ses performances sportives, participer aux compétitions sportives internationales et répondre aux obligations incombant à son statut. Pour atteindre ce statut, il faut se faire repérer très tôt de par ses qualités sportives et ses prédispositions, et ensuite être un excellent athlète. Le sportif de haut niveau doit faire preuve de maturité et posséder un mental solide pour pouvoir franchir les nombreux obstacles jalonnant la route qui mène au haut niveau.

Vos objectifs cette saison ?
Au début de la saison, on s’était fixé trois objectifs : réaliser le doublé Coupe-Championnat d’Algérie et participer au Championnat d’Afrique des clubs. Cette saison, notre équipe est sur une bonne lancée et nous avons réalisé un très joli parcours en Championnat d’Algérie. Notre équipe domine la compétition et mène les débats. On est sur une belle lancée et notre objectif était tout tracé au début de la saison : d’abord jouer les play-offs et après le titre en Championnat d’Algérie. Tout cela grâce à un enchaînement de victoires qui a permis à notre équipe de rester dans une dynamique de succès. Nous aurions préféré continuer de jouer, ont a toutes les qualités pour faire un bon parcours et s’assurer le titre de championnes d’Algérie dont le dernier tournoi play-off, va se dérouler à Béjaïa. Je suis fière de remplir ma mission avec mon club, le MB Béjaïa.

Que vous a apporté le sport dans votre vie ?
Le sport m’a donné beaucoup de choses. Le sport est pour moi un état d’esprit, il m’a donné ce mental fort, cette détermination, cette volonté inébranlable qu’on remarque chez beaucoup de sportifs. La discipline du volley-ball est un équilibre pour moi et me permet de savoir où j’en suis dans ma vie, ce qui va me permettre d’avoir une meilleure énergie, d’être en forme. Le sport permet une meilleure condition physique et une santé optimale. Il joue un rôle décisif sur le mental. Le sport nous donne toutes ces occasions de faire des connaissances, de voyager dans divers pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Europe), de se renseigner sur l’histoire et la culture de ces pays, participer à des visites guidées, découvrir d’autres us et coutumes.

On vous laisse le soin de conclure …
En premier lieu, je remercie le journal Planète Sport de m’avoir donné cette chance de m’exprimer. Ensuite, je tiens tout d’abord à remercier mes chers parents pour m’avoir toujours soutenue, mon mari, mes entraîneurs qui m’ont encadrée, orientée, aidée et conseillée et qui m’ont transmis beaucoup de choses, m’ont permis de grandir et d’apprendre, et pour m’avoir fait confiance en m’incitant toujours à donner le meilleur moi-même. Mes remerciements vont aussi aux responsables du club du MB Béjaïa, qui nous appuient sans cesse, ainsi que tous ceux qui nous aident et nous encouragent à aller de l’avant, et toutes les personnes qui ont contribué à ma réussite. Maintenant, on doit bien préparer le dernier tournoi des play-offs, qui va se dérouler à Béjaïa.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page