Football Etranger

Demi-finale aller de la Coupe du Roi, ce soir à 21h00 : Le Real Madrid veut prendre sa revanche sur le FC Barcelone

Le Real Madrid reçoit le FC Barcelone à Santiago-Bernabeu, ce soir à 21 heures, en demi-finale aller de la Coupe du Roi.

Le Real Madrid rencontre le FC Barcelone, à Santiago-Bernabeu, pour la première manche des demi-finales de la Coupe du Roi. Deuxième de Liga à sept points des Blaugrana, le club merengue reste sur un nul à domicile contre l’Atletico de Madrid (1-1), dans le cadre de la 23e journée. Menés par les Colchoneros, les joueurs de Carlo Ancelotti auront évité le pire en recollant grâce au jeune attaquant Alvaro Rodriguez. La Maison Blanche affronte une écurie catalane désireuse de rebondir après une défaite surprise à Almeria (0-1). Lors du précédent Clasico entre les deux mastodontes espagnols, le Barça s’était imposé contre son grand rival (3-1), en finale de la Supercoupe d’Espagne, avec des réalisations de Gavi, Robert Lewandowski et Pedri.

Le Real Madrid reste privé des services du latéral français Ferland Mendy et du défenseur autrichien David Alaba, tous les deux blessés à la cuisse. En face, le FC Barcelone ne pourra pas s’appuyer sur l’attaquant polonais Robert Lewandowski, touché à l’ischio-jambier gauche contre Almeria. L’ailier français Ousmane Dembélé et le milieu de terrain espagnol Pedri sont absents car blessés à la cuisse. En revanche, Ansu Fati pourrait signer son retour après un souci au genou.

Xavi voit les Merengue favoris

« Nous jouons pour un titre. Et Madrid reste le favori parce qu’il est le champion de la Liga et de la Ligue des champions. C’est un adversaire très difficile et ils sont dans un bon moment. Madrid est le favori. Mon argument, c’est que Madrid a gagné les derniers titres et que nous, nous sommes encore en phase de construction. Oui, nous avons gagné un titre, et contre eux, et en jouant un football extraordinaire, mais c’est Madrid, ils sont en compétition et ont frappé fort à Liverpool, a martelé l’ancien milieu de terrain en conférence de presse. Toutefois, nous avons les outils pour leur faire mal, nous l’avons montré et j’envisage un match très équilibré ». Une manière comme une autre d’enlever de la pression à ses joueurs pour la mettre sur ceux de Carlo Ancelotti…

Ancelotti : « On doit prendre notre revanche »

« On a hâte de jouer ce match. Ce sont les matches les plus beaux à jouer », a lancé le technicien italien en conférence de presse, mercredi midi. « C’est vrai que cette compétition, au début de la saison, ce n’est pas la plus importante, quand tu as la Liga et la Ligue des champions à côté… mais quand tu te hisses jusqu’en demi-finales, elle devient importante. Quand le titre est si près, elle devient importante », a avoué Ancelotti. Défait 3-1 par le Barça en finale de la Supercoupe d’Espagne en janvier en Arabie saoudite, le Real Madrid ne cherchera pas à prendre sa revanche, mais voudra à tout prix gagner pour se rapprocher du sacre.

« L’envie, on ne l’a pas parce qu’on veut prendre notre revanche de la Supercoupe d’Espagne. On l’a parce qu’on est tout près d’un titre. Et quand cette équipe est près d’un titre, la cocotte-minute chauffe… », a averti Ancelotti. Le technicien italien a assuré qu’il n’était « pas un magicien », mais a bien étudié les erreurs commises lors du clasico de janvier. « En finale de Supercoupe d’Espagne, il nous a manqué de l’engagement, du tranchant, on avait commis trop d’erreurs individuelles, et répéter ces erreurs va nous porter préjudice, c’est sûr. Mais je ne crois pas que cela va se répéter. C’est un match très important, nous sommes très proches de gagner une compétition qui est très importante pour nous, donc on va être au rendez-vous », a promis « Carletto ». Pour ce faire, il pourra compter sur un Vinicius au sommet de son art. « C’est l’un des meilleurs joueurs du monde en ce moment. Il a décidé du sort des matchs plusieurs fois en notre faveur. Donc être dépendant de Vinicius, c’est plutôt normal, et ça me paraît être un aspect positif. En ce moment, c’est l’un des meilleurs joueurs », l’a encensé Ancelotti.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page