BoxeOmnisport

Début euphorique pour nos boxeuses

Elles sont plusieurs finalistes sur le ring

Fatiha Mansouri (-48 Kg) s’est imposée sans difficulté face à l’émiratie Alameer Djawaher par arrêt de juge-arbitre au premier round. La médaillée de bronze algérienne aux JM2022 d’Oran sera opposée en finale, prévue mardi, à la marocaine Moutakki Yasmine, victorieuse de la tunisienne Hafsi Wafa. Dans la catégorie des moins de 60 kg, Khelif Hadjila n’a éprouvé aucune difficulté pour battre la Saoudienne Ashour Hadeel Ghazwan, par arrêt de juge-arbitre au premier round. La médaillée d’or algérienne aux JM2022 d’Oran affrontera en finale la tunisienne Homrani Zayani Meriem. « C’était un premier combat très facile pour moi dans ce tournoi arabe. La finale sera sans doute d’un niveau continental face à la tunisienne Meriem Homrani qui n’est plus à présenter. J’espère être à la hauteur et décrocher la médaille d’or pour l’Algérie ».

Cinq autres boxeuses algériennes avaient déjà validé leur billet pour les finales. Il s’agit de Roumaïssa Boualem (-50 Kg), Imane Khelif (-66kg), Abdelkader Hadjala Fatma-Zohra (-54 kg), Zoubaida Hadjer (-63 kg), et Benane Djouhar (-75kg). En revanche, Miloudi Souha (-52 kg) a été nettement dominée par Nassar Hanan Ayed, une solide boxeuse jordanienne avec une aisance technique sur le ring. Pour l’entraîneur de la sélection féminine, Kenzi Abdelhani, le bilan est déjà positif avec la qualification en finale, de sept boxeuses sur les huit engagées.

« Je pense que le bilan est positif avec la qualification de sept boxeuses en finale, mais je pense que les choses seront différentes face à des adversaires tunisiennes et marocaines », a déclaré à l’APS Kenzi Abdelhani. Les combats de la troisième journée du tournoi arabe de boxe se poursuivent avec l’entrée en lice de six pugilistes algériens pour le compte des demi-finales. Dix-neuf (19) combats au total sont au programme de la troisième journée qui enregistre la présence de 103 boxeurs (78 messieurs et 25 dames). Les sélections algériennes de boxe représentées par 19 pugilistes sous la conduite des entraîneurs Ahmed Dine et Noureddine Touilbini (messieurs) et Abdelhani Kenzi et Mohamed Chaouia (dames). Lors de la précédente édition qui s’est déroulée en 2011 à Doha au Qatar, l’Algérie a terminé à la cinquième place avec un total de sept médailles (2 argent et 5 en bronze).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page