Football Algérien

Cheloul en quête d’un grand entraîneur

JSK - Hanté par la crainte d’un mauvais casting

La JSK est sans entraîneur depuis plus d’une semaine, et c’est le technicien Mohamed Lacet qui assure l’intérim. Et selon nos sources, le président Cheloul ne s’est pas précipité pour recruter un entraîneur, avec le risque d’engager quelqu’un dont le profil ne conviendrait pas au club.

Le premier responsable de la JSK aurait suggéré au manager général Brahim Zafour de prendre contact avec des entraîneurs de renom, sans pour autant se conditionner avec le salaire. En d’autres termes, le chairman kabyle veut un entraîneur compétent, qui soit capable de mener l’équipe vers le succès. Qui sera cette perle rare et où la trouver ? Difficile à dire et on nage dans le flou total, même si l’on sait, en se référant aux dernières déclarations de Zafour, que le prochain coach de la JSK sera un Français. L’on sait également que la direction kabyle ne veut pas de mauvais casting, elle qui souhaite conclure avec un entraîneur qui puisse aller jusqu’au bout de sa mission.

Le futur entraîneur aura carte blanche

Par ailleurs, une source proche de la direction affirme que le nouveau coach aura carte blanche. Le président Cheloul veut mettre donc son coach dans les meilleures conditions pour réussir sa mission. Sachant que la discipline est un important facteur de réussite, Cheloul est bien parti pour donner pleins pouvoirs à son futur entraîneur sur le plan technique, tout en exigeant de lui de bons résultats et de concurrencer les grosses cylindrée du championnat

Il veut tenir sa promesse faite aux supporters

Ayant promis aux supporters de la JSK que leur club allait jouer les premiers rôles dès cette saison, le président Cheloul fera tout pour tenir sa promesse, à commencer par le recrutement d’un grand entraîneur capable de réaliser de bons résultats, et bien sûr, de mettre tous les moyens pour que l’équipe puisse se concentrer pleinement, voire exclusivement sur ses matchs sur le terrain. En somme, le chairman Kabyle compte utiliser tout son savoir-faire et toute son énergie pour tenter de bâtir une grande équipe.

Mobilis lui assure son soutien

Le fait de disposer de la confiance totale et du soutien inconditionnel du propriétaire du club, en l’occurrence la société Mobilis, a pour effet de motiver grandement le président kabyle, qui compte faire de son mieux pour que son équipe réussisse sa saison en réalisant un parcours honorable tant en championnat qu’en coupe d’Algérie. En un mot, Il vise un titre dès sa première année en tant que président de la JSK, pour gagner la confiance des supporters qui, de leur côté, rêvent de voir leur club de cœur retrouver sa place aussi bien au niveau national que sur le plan continental. 

M. L.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page