Equipe Nationale FootballFootball Algérien

Amine Gouiri : « J’ai choisi le pays de mes origines »

Encore une fois, l’international algérien, Amine Gouiri, est revenu sur son choix de défendre les couleurs de l’Algérie plutôt que celles de la France. Une décision qui a surpris plus d’un en France et provoqué un tollé dans le milieu sportif. Mais pour l’actuel attaquant de Rennes, la décision n’a pas été prise à la hâte, il affirme lui avoir consacré énormément de temps de réflexion, avant de trancher au grand bonheur de Djamel Belmadi et les Algériens d’une manière générale. « Je n’avais pas pris ma décision sinon je l’aurais annoncée bien avant (lors de l’Euro espoirs cet été). J’ai beaucoup réfléchi pendant l’été, avec mes agents, mes amis, mon entourage… J’ai pesé le pour et le contre et je suis arrivé à cette décision. Il y avait beaucoup de choses qui ont fait pencher la balance pour l’Algérie. Ce sont mes origines, le pays de ma famille… C’est un pays que je connais bien puisque j’y suis allé régulièrement depuis que je suis tout petit. C’est aussi une sélection que j’ai beaucoup suivie, et j’ai toujours aimé cette passion qu’il y a pour le football. J’ai eu envie de représenter tout ça », a déclaré l’attaquant algérien.

Une décision collégiale

Après avoir disputé l’Euro avec les Bleuets, Amine Gouiri avait déjà dans un coin de sa tête que c’était la dernière fois qu’il portait les couleurs de l’équipe de France. L’idée de changer de nationalité sportive devenait de plus en plus insistante suite à la pression de ses proches et de la presse algérienne. Cependant, le choix pour l’Algérie, était pour la majorité, légitime car c’est le pays de ses parents. Mais il est utile de rappeler que les médias de l’Hexagone avaient déjà annoncé le changement de nationalité sportive de plusieurs joueurs de la catégorie espoirs, dont Amine Gouiri.

Le coup de fil de Djamel Belmadi, l’autre élément déclencheur

Après s’être étalé sur son choix et les raisons qui l’ont poussé à représenter les Verts, Gouiri a évoqué le rôle essentiel joué par Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe nationale algérienne, dans sa décision. « Je m’attendais depuis pas mal de temps à devoir faire un choix. Je m’y préparais même en me disant que ça allait arriver vite, mais sans jamais avoir pris de décision. Ensuite, ça a commencé à devenir très concret cet été, quand Djamel Belmadi, le sélectionneur, m’a appelé pour la première fois. À partir de ce coup de téléphone, j’ai vraiment commencé une réflexion plus poussée. Il m’a surtout parlé de son envie de me voir rejoindre l’équipe nationale. Il m’a dit que j’allais être un joueur important et que je devais venir », a déclaré Gouiri. Et d’ajouter : « Puis l’équipe nationale, c’est un truc de malade, ils te poussent dans tous les moments, dans les difficultés ou dans les victoires », a-t-il, ainsi conclu.

Djamel Abed

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page