Football Algérien

Almeida joue sa tête ce samedi à Oran !

JSK - Après trois matchs sans aucun résultat positif pour les Canaris

C’est sous une forte pression que les Canaris préparent leur déplacement à Oran où ils doivent affronter samedi la formation locale du MCO. Un match qui ne sera probablement pas sans séquelles pour les coéquipiers de Boukhanchouche en cas de nouveau revers.

Restant sur trois matchs de suite sans victoire et un rendement trop faible, la JSK se trouve désormais dans le creux de la vague. Après seulement sept journées de championnat, les supporters du club ont pratiquement perdu espoir de voir leur club de cœur jouer les premiers rôles cette saison. Au-delà des problèmes de gestion du club, l’arrivée de l’entraîneur portugais Almeida n’a rien changé à la situation. Le coach de la JSK n’arrive toujours pas à trouver la formule adéquate qui permet aux Jaune et Vert de s’imposer. D’ailleurs, la compétence de ce dernier a été tout de suite remise en cause par les observateurs et l’entourage du club. Almeida reste sur deux défaites de suite contre le l’ESS et le CRB sur le même score (0-1), et un semis échec à domicile face à l’USB (1-1). Un bilan sévèrement critiqué par l’entourage du club et de ce fait le Portugais est déjà sur un siège éjectable après seulement deux mois de service. Et selon certaines indiscrétions, le coach kabyle jouera sa tête ce samedi face au MCO. Le moindre faux pas pousserait la direction de la JSK à mettre fin à une collaboration qui n’a rien apporté aux Jaune et Vert, et ce, rien que pour absorber la colère des supporters. Il faut dire qu’Almeida n’offre pour le moment aucun atout à même de valoriser ses compétences.

Les supporters seront-ils au rendez-vous ?

Outre l’entraîneur, les Canaris eux aussi se trouvent sous forte pression et sont appelés à, non seulement redoubler d’effort pour se remettre sur rails, mais surtout se montrer responsables envers le club et ses supporters. Ces derniers, profondément déçus par les résultats enregistrés jusqu’ici et le rendement de leur équipe, ont choisi le boycott pour exprimer leur désarroi. Pour eux c’est simple : si tu n’es pas à la hauteur, si tu ne fais pas suffisamment d’effort, tu ne seras pas soutenu. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait lors de la dernière sortie de la JSK à Tizi Ouzou où ils étaient très peu dans les tribunes. Et ça sera certainement le cas à Oran où les fans des Jaune et Vert ne comptent pas faire le déplacement. D’ailleurs, même les supporters de la JSK qui habitent la région ne sont pas trop emballés par cette rencontre. Une situation qui donnera forcement à réfléchir à la direction de la JSK qui est, plus que tout autre, en charge de redresser la barre.

M. L.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page