Football Algérien

Absence de l’EN féminine aux qualifications des JO-2024

Debichi fait son mea culpa : « Je reconnais mon erreur »

Moins d’un mois après l’éclosion d’un scandale retentissant : le non-engagement par la Fédération algérienne de football (FAF) de la sélection féminine aux éliminatoires des Jeux olympiques JO-2024 de Paris, le secrétaire général de l’instance fédérale, Mounir Debichi, pointé du doigt, est sorti de sa réserve pour reconnaître son erreur fatale.

«Je n’ai pas fait attention au courrier transmis par la Fédération internationale (FIFA), sur l’engagement de l’équipe féminine. J’étais occupé par la visite du président de la Confédération africaine (CAF). J’assume l’entière responsabilité de cette erreur », a indiqué le SG de la FAF vendredi soir sur El-Heddaf TV. L’absence de la sélection féminine à la campagne qualification d’un rendez-vous majeur comme les JO-2024 a eu l’effet d’une bombe dans les milieux footballistiques au pays. Pourtant, la FAF a restructuré l’équipe nationale féminine en désignant un nouveau sélectionneur, en l’occurrence Farid Benstiti, arrivé en décembre dernier en remplacement de Radia Fertoul, limogée.

Selon la CAF, 25 pays vont prendre part aux éliminatoires : Afrique du Sud, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cameroun, Congo, RD Congo, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Maroc, Mozambique, Namibie, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sierra Leone, Tanzanie, Tchad, Tunisie et Zambie.  Huit équipes se qualifieront pour le troisième tour, pour en dégager 4 équipes qui se disputeront les deux tickets pour le tournoi final à Paris. L’équipe nationale féminine a repris du service en février dernier, après une année d’inactivité sous la houlette de Benstiti, rappelle-t-on. Pour rappel, en février 2022, l’équipe nationale avait été éliminée au dernier tour des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2022 face à l’Afrique du Sud. Lors du match aller, les joueuses de l’ancienne sélectionneuse Radia Fertoul s’étaient inclinées (2-0) à Johannesburg, avant de concéder le nul à Alger (1-1).

Il est sur le départ après l’AGO
Désigné comme étant le principal responsable de ce scandale administratif, Mounir Debichi devrait présenter sa démission après l’assemblée générale ordinaire (AGO) de la FAF, prévue ce lundi au Cercle national de l’armée (CNA) à Beni Messous (10h00). Selon des sources bien informées, l’ancien SG de l’USM Alger a été prié de poursuivre sa mission jusqu’à cette AGO. Pour rappel, Mounir Debichi avait été désigné à la tête du secrétariat général de la FAF en novembre 2021 par l’ancien président Charaf-Eddine Amara, en remplacement de Mohamed Saâd, démis de ses fonctions.

Mohamed. M

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page