Football Algérien

Quel mercato pour le Chabab ?

Le marché a ouvert ses portes hier

C’est hier que le mercato hivernal a officiellement ouvert ses portes et jusqu’à présent, le flou total entoure les intentions des dirigeants en ce qui concerne transferts. Le premier responsable de la barre technique algéroise a demandé à ses dirigeants de faire un recrutement de qualité, et surtout pour avoir des renforts qui pourront aider l’équipe au cours de la seconde moitié de saison.

Une situation qui a directement mis les dirigeants sous pression. Dans un premier temps, on a entendu parler de pistes prestigieuses comme Draoui, Bouchar ou encore Chetti. Mais très rapidement, les choses ont évolué de manière négative puisque hormis Bouchar, les deux autres pistes sont au point mort. Puis, on a eu droit à des pistes comme Redjem mais la JSK a refusé de le céder. Désormais, on attend de voir quelle tournure va prendre le mercato belouizdadi pour la suite du parcours et si les dirigeants vont pouvoir assurer des recrues de qualité pour l’entraîneur qui se refuse à libérer le moindre joueur sans avoir assuré l’arrivée de nouveaux. C’est ce qui explique d’ailleurs, ce qui se passe actuellement.

Le CRB n’a pas les moyens de s’offrir Boudebouz
Depuis 48 heures maintenant, des noms ronflants reviennent au goût du jour et notamment celui de l’ancien international, Ryad Boudebouz. Cependant, cette piste est vraiment farfelue et difficile à réaliser et cela sur le plan financier car un joueur comme Boudebouz émarge très facilement à 35 000 € et après avoir payé une fortune à Benayada, Guedioura et M’Bolhi, on voit mal Madar sortir autant d’argent pour un nouveau joueur. De ce fait, le président se trouve désormais en difficulté et n’arrive pas à avancer ses pions dans ce mercato.

Akram B.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page