Football Algérien

Le Chabab officialise son titre de champion

CSC 0 - CRB 0

Fiche technique
Stade : Benabdelmalek Constantine
Affluence : nombreuse
Pelouse en bon état
Temps chaud
Arbitrage de Benyahia assisté de Bayoud et Hamidi
Averts :
Buts : 
CSC :
Rahmani, Belaïli, Maameri, Zaalani, Madani, Mesibah, Benchaïra, Dib, Ardji, Khaldi et Koukpo
Entr : Bougherara
CRB : Guendouz, Belkhiter, Chikhi, Keddad (Haddad 40’), Bouchar, Draoui, Selmi (Boussouf 60’), Rebiaï, Bourdim (Bouguerra 60’), Belkhir (Laouafi 80’) et Wamba (Reghba 80’)
Entr : El Hebiri

Dans une rencontre d’un niveau très moyen, le Chabab a fait ce qu’il fallait en allant chercher le point qui lui manquait pour officialiser son titre de champion d’Algérie. Le 10e de l’histoire du club et le 4e consécutif, un exploit. On attendait beaucoup de cette rencontre de championnat entre le Chabab et le CSC. Cependant, très rapidement, on a pu comprendre que les deux équipes n’allaient pas offrir le spectacle espéré car il faut l’avouer, jouer sous une chaleur pareille en plein mois de juillet est compliqué. Cependant, il fallait bien faire le nécessaire pour essayer de faire avancer les choses du côté du Chabab du moment qu’il y avait un seul et unique objectif, c’est de prendre ce point du match nul et surtout faire en sorte que tout aille dans la bonne direction.

Le début de la rencontre a été marqué par une bonne période d’observation entre les 22 acteurs mais les choses allaient se décanter après la demi-heure de jeu lorsque les locaux ont commencé à presser et se sont emparés de l’entrejeu pour apporter le danger devant la cage de Guendouz. Cependant, pas d’occasions dangereuses jusqu’à cette fin de première période lorsque Ardji déclenche une frappe surpuissante que Guendouz sort avec brio et parvient à maintenir son équipe à flot. Plus rien à signaler dans cette première période. Au retour de la pause, le Chabab affiche plus de répondant et met grandement en difficulté son adversaire qui ne parvient pas à assoir son jeu ni à se montrer dangereux. C’est Boussouf, à la 67e minute qui a failli ouvrir le score d’une belle frappe enroulée mais Rahmani bien placé intervient et sauve lui aussi son équipe.

Le CSC ne va pas tarder à répliquer lorsqu’Abdelhafid, entré en cours de jeu, adresse un missile mais Guendouz encore une fois est à la parade en deux temps. Le reste de la rencontre sera marqué par une belle bataille au milieu de terrain sans réellement mettre en danger les deux cages respectives. Au final, le Chabab parvient à prendre le point qui lui manquait au cours de cette partie et officialise son 10e titre de champion dans son histoire, le 4e de suite, pour ce qui n’était jamais arrivé auparavant.

Akram B.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page