Football Etranger

Oukidja revient sur sa bourde contre Monaco : «J’ai fait n’importe quoi»

Auteur d’une énorme erreur de relance lors de la cinglante défaite de Metz, lors de la 17e journée de Ligue 1 française, face à Monaco (2-5), Alexandre Oukidja a assumé devant les caméras de Prime. Le portier des Lorrains est venu livrer un franc mea-culpa et espère, en plaidant coupable, protéger ses coéquipiers. Mais que lui est-il passé par la tête ? Pourquoi Alexandre Oukidja, sans aucune pression autour de lui, a-t-il tenté cette insensée talonnade devant Folarin Balogun ? Certes, son équipe qui avait déjà la tête dans le seau, était menée de trois buts par l’AS Monaco. Mais le portier lorrain n’avait aucune raison de tenter un geste aussi risqué. Évidemment, Balogun en a profité pour corser l’addition et Metz, pour cette 17e journée de Ligue 1 française, s’est mis des bâtons dans les roues à l’heure de sauver sa peau (défaite 2-5) dans l’élite.

Complètement hors-sujet sur le terrain, Oukidja a eu le mérite de venir s’expliquer sitôt la rencontre terminée au micro de Prime. Des explications franches d’un homme venu autant pour s’excuser que pour protéger ses coéquipiers. « J’ai fait n’importe quoi et ça met dedans mon équipe même si on perdait déjà 0-3, a reconnu le gardien de but. Je les ai abandonnés. J’assume entièrement cette erreur. C’est une défaite à oublier, un match à oublier parce que des défaites comme ça, ça fait mal. Que je sois critiqué, que je sois insulté, c’est normal je vais les assumer. Mais, c’est plus pour les gamins qui sont avec nous. Il va falloir qu’ils soient costauds mentalement. Dans tous les cas, on ne lâchera pas ». Un discours qui aura le mérite de la clarté et de la franchise.

L.A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page