Omnisport

Mohamed Houssem Merrouche (Algérie) :

« Le marathon était très difficile, notamment avec la chaleur qui a caractérisé cette journée comparativement avec les précédentes. J’ai géré la course avec intelligence et suivi une tactique me permettant à maintenir une cadence progressive, étant habitué à courir ce genre de courses longues avec les occidentaux. Notre participation est plutôt symbolique que compétitive, pour la solidarité avec nos frères sahraouis. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page