Football Algérien

Les Usmistes résolus à faire la différence à Alger

L’USM Alger s’en sort au final avec moins de dégâts de son déplacement au Nigeria pour le compte du match aller des quarts de finale de la Coupe de la CAF. L’unique représentant algérien en compétition africaine, a subi une défaite serrée sur un score de 1-0 (mi-temps : 1-0), et a largement la possibilité de renverser la vapeur lors du match retour prévu dans une semaine à Alger.

On craignait, en effet, le pire pour les Rouge et Noir, au vu des conditions météorologiques particulièrement hostiles dans lesquelles s’est déroulée la rencontre. Les joueurs de l’USM Alger ont éprouvé de grandes difficultés lors de ce match, en raison du jeûne, tandis que l’humidité élevée, estimée à 63%, ainsi que la température de 34 degrés à Uyo, au Nigeria, ont énormément pesé sur les performances des joueurs de Soustara, qui n’ont pas démérité. Bien au contraire, ils ont fait honneur à leur rang de détenteurs du trophée de la compétition, en fournissant un match de niveau. Malgré le fait d’avoir été cueillis à froid, les camarades de l’excellent milieu de terrain Boukhenchouche ont fait une grande deuxième mi-temps. Avec plus de réalisme et surtout un arbitrage plus honnête qui les a privés d’un penalty évident, les Algérois avaient la possibilité de rentrer chez eux avec au moins le match nul.

Des réglages offensifs s’imposent
Les poulains de Garrido auront une semaine pour apporter les réglages nécessaires au compartiment offensif. C’est d’ailleurs ce qui leur a fait grandement défaut dans ce premier match. Les Ateba et consorts sont appelés à se réveiller et sortir le grand jeu au stade du 5-Juillet pour espérer passer le cap des quarts de finale et se rapprocher de l’objectif. Malgré l’absence de taille de son capitaine, Zinedine Belaïd à cause de la suspension, la défense de l’USMA a tenu bon, devant la pression adverse, jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre rwandais Samuel Uwikunda. Le jeune Bouanacer a su tenir la baraque en accomplissant merveilleusement bien sa tâche dans l’axe de la défense méritant même, le titre honorifique accordé par les supporters des Rouge et Noir d’homme du match au même titre que son coéquipier Boukhenchouche.

K. K. E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page