Football Algérien

Conférence de presse du coach national – Belmadi met la balle au centre 

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi a évoqué hier plusieurs sujets, au cours d’une conférence de presse tenue au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.

Ce rendez-vous avec les médias est intervenu à la veille du début du stage ce lundi des « Verts », précédant les deux matchs : face à l’Ouganda le dimanche 18 juin à Douala (Cameroun), dans le cadre de la 5e journée (Gr. F) des qualifications de la CAN-2023 (décalée à 2024), et le mardi 20 juin en amical face à la Tunisie à Annaba.

« On ira à Japoma pour faire un bon résultat »
« La dernière fois que nous sommes allés à Japoma (face au Cameroun en barrages aller du Mondial 2022, ndlr), ça s’est plutôt bien passé, donc on va aller là-bas pour faire un résultat pour préserver la dynamique. Concernant la domiciliation du match face à l’Ouganda à Japoma, j’ai été surpris, le continent est très vaste. Je ne vais pas dans une quelconque polémique mais je suis surpris. Ce n’est pas un souci pour nous de toute façon », a-t-il indiqué.
L’équipe algérienne, qualifiée pour la phase finale avant cette 5e journée, caracole en tête de son groupe avec 12 points, devant la Tanzanie et l’Ouganda qui comptent 4 points chacune, alors que le Niger ferme la marche avec 2 unités.
« Le programme des matchs est compliqué. Il n’y a que deux jours entre les deux rencontres, il est évident que je jouerai avec deux équipes différentes. Si vous observez les différents regroupements, vous voyez que je change beaucoup. Pour le dernier regroupement (à l’occasion de la double confrontation face au Niger en mars, ndlr) entre la première rencontre à Alger et la seconde en Tunisie, je n’ai laissé que Mahrez, Bennacer et Delort qui avaient débuté à Alger », a-t-il ajouté.
Et d’enchaîner : « Cette fenêtre internationale intervient en plein milieu des vacances pour certains. D’autres, comme Zerrouki, Touba, et Mahrez sont encore en compétition. Cette date FIFA n’est jamais évidente, c’est pareil pour toutes les sélections ».

Il parle des nouveaux capés
Pour ces deux rencontres, Belmadi a fait appel 26 joueurs, dont quatre locaux, ce qui constitue une première depuis son arrivée à la tête de la sélection en août 2018.
Quatre nouveaux joueurs arrivent chez les « Verts », dans le cadre du projet de reconstruction prôné par Belmadi, il s’agit du milieu offensif de l’Olympique Lyon (France) Houssem Aouar, du milieu offensif d’Angers SCO (France) Himad Abdelli, de l’attaquant Aymen Mahious (USM Alger), et du gardien de but Oussama Benbot (USM Alger).

« J’ai convoqué Aouar pour son adaptation »
« Aouar a un manque de temps de jeu évident mais j’ai pensé qu’il serait important de le faire venir dès à présent pour gagner du temps dans son adaptation. Il avait lui aussi cette envie de nous rejoindre. Je suis content qu’Aouar puisse voir autre chose, un autre championnat, mais je pense qu’on aura la vraie version de Houssem Aouar en septembre ou octobre, c’est-à-dire un joueur de niveau mondial ».
En fin de contrat avec l’Olympique Lyon (France), Aouar (24 ans) s’est engagé pour un contrat de cinq saisons avec l’AS Rome (Serie A italienne), lui qui a totalisé 19 apparitions seulement avec l’O Lyonnais lors de la saison 2022-2023 avec un maigre bilan d’un but et une passe décisive, toutes compétitions confondues.
« On ne sait pas si José Mourinho restera le coach d’Aouar, mais si c’est le cas plus besoin de le présenter. C’est un joueur avec un immense potentiel, je ne vois pas pourquoi il ne repartirait pas de plus belle », a-t-il ajouté.

« Abdelli a beaucoup de qualités »
« J’ai beaucoup suivi Abdelli, notamment au Havre. Il a beaucoup de qualités et a montré durant la deuxième partie de saison avec Angers beaucoup de bonnes choses. Ce qui m’empêchait de le prendre, c’était cette constance-là. Il joue à un poste où j’attends plus de statistiques, il doit marquer plus, faire plus de passes décisives. Les qualités sont là pour autant. Abdelli aura la possibilité de jouer, il a le mérite d’être physiquement prêt », a-t-il affirmé à propos d’Abdelli (23 ans). Évoquant l’attaquant de l’USMA, Aymen Mahious (25 ans), Belmadi a indiqué qu’il le suivait depuis longtemps.
« Quand je suis arrivé en 2018, il commençait à entrer en jeu, on voyait un certain potentiel. Il y a eu un suivi jusque-là. Il a performé pendant le CHAN, je ne calcule pas son penalty mais son temps de jeu et sa production durant les différents matchs. Il aurait pu être là au stage de mars mais on avait préféré prendre Bounedjah après la blessure de Slimani ».
Et d’enchaîner : « Je lui avais parlé pendant le CHAN à Sidi Moussa et lui avais dit de continuer à travailler, qu’il aurait sa chance. C’est le cran au-dessus désormais, à lui d’élever son niveau ».

« Benbot a progressé »
Belmadi n’a pas tari d’éloges sur le gardien de but de l’USMA Oussama Benbot (28 ans), lui qui le considère comme un élément « important » dans le parcours du club algérois, vainqueur de la Coupe de la Confédération africaine de la CAF.
« Benbot a été important dans le parcours de l’USMA en Coupe de la CAF, je trouve qu’il a progressé. Ceux qui le suivent sont d’accord avec moi là-dessus, donc sa place dans le groupe est méritée ».

Mohamed. M

Autres sujets abordés par Belmadi 
MAHREZ : le coach national a tenu à féliciter le capitaine des « Verts » Riyad Mahrez, vainqueur samedi soir de la Ligue des champions avec Manchester City : « Félicitations à Mahrez pour sa Ligue des champions. Nous sommes tous concernés quand un Algérien est présent, même si nous sommes déçus qu’il n’ait pas joué la finale. Il a quand même beaucoup contribué en étant le 3e buteur. Je n’ai pas d’information quant à l’avenir de Mahrez. Il est bien à City même si on aimerait tous le voir jouer à chaque fois. Ce n’est pas toujours facile de disputer tous les matchs avec pareille équipe ».
BENRAHMA : Belmadi n’a pas tari d’éloges sur l’ailier Saïd Benrahma, buteur en finale de la Ligue Europa Conférence avec West Ham : « Félicitations à Saïd qui pour le coup, a marqué de son empreinte la finale. J’espère qu’ils amèneront, lui et Mahrez, ce côté victorieux. Cette volonté de gagner des trophées, c’est ce qui nous anime en équipe nationale. Benrahma a les qualités pour être un joueur important de la sélection, mais je ne peux pas faire mieux. On l’utilise là où il doit jouer, et je suis d’accord avec David Moyes (entraîneur de West Ham, ndlr) dans la façon de l’utiliser. Nous allons être patients avec lui, j’ai tout utilisé avec lui sincèrement ».
USMA : le sélectionneur national a félicité l’USM Alger, vainqueur de la Coupe de la Confédération africaine de la CAF pour la première fois de son histoire : « On présente nos félicitations à l’USMA. J’ai beaucoup été voir leurs matchs, notamment à Bologhine, et j’ai toujours été impressionné par leurs supporters ».
GARDIEN DE BUT : Belmadi a laissé entendre qu’il n’est pas encore fixé sur le gardien de but n°1 : « Je vais faire tourner au poste de gardien de but, c’est peut-être l’une des dernières fois où je vais utiliser au moins deux portiers différents. Pour ce poste, on a alterné entre Zeghba et Mandrea. Je vais continuer à voir différents gardiens durant ce stage ».
M’BOLHI : écarté des rangs de la sélection depuis novembre 2022, Belmadi est revenu sur la situation du gardien de but : « Raïs était le gardien pour la précédente décennie, ce n’est pas facile de faire sans. On va continuer à faire des essais mais à un moment donné, on va insister et mettre en place une hiérarchie. Je sais qu’il a encore faim, je prends ça de manière très positive. Je sais qu’il fait tout pour me faire réfléchir, il n’est pas dans une optique de fin carrière internationale, c’est son droit. Après que je le fasse jouer ou pas, c’est autre chose ».
BENNACER : Belmadi a regretté la blessure contractée par le milieu de terrain de l’AC Milan, Ismaël Bennacer qui pourrait l’éloigner de la prochaine CAN-2023 (décalée à 2024) en Côte d’Ivoire : « Evidemment que j’aimerais avoir Bennacer pour la prochaine CAN. Pour autant, je ne peux pas m’arrêter à ça s’il est absent. On va travailler en comblant sa position et s’il revient à temps, tant mieux. On ne peut pas spéculer sur la blessure de Bennacer. C’est une blessure très rare à son âge et assez complexe ».
MONDIAL : interrogé sur la nouvelle formule de qualification pour le Mondial 2026, Belmadi a donné son avis : « La nouvelle formule est plus conforme. C’est au plus méritant. Ce sera un mini championnat de 10 matchs, pas de couperet en cas de faux pas lors d’un match. Les qualifications débuteront tôt, dès novembre prochain, c’est très bien. Nos deux matchs à venir nous donneront déjà des enseignements, j’espère que nous serons prêts ».
BELAILI : « Belaïli est hors club, hors compétition, il n’y a pas de débat. Quand on l’a sélectionné en 2018, personne ne parlait de lui, ni sur un plateau ni nulle part. Personne n’arrivera à créer de flou entre lui et moi », a-t-il réagi sur l’absence du milieu offensif Youcef Belaïli de la liste des joueurs convoqués pour ces deux matchs.
BENSEBAINI : Belmadi s’est exprimé sur le transfert du défenseur Ramy Bensebaïni au Borussia Dortmund : « Le transfert de Bensebaïni à Dortmund est une juste récompense. J’ai un respect immense pour ces gars-là, venus du championnat national, qui ont passé des caps tous les ans. Il a fait la Belgique, la France, l’Allemagne. Il a une bonne mentalité. On va mettre de côté les excès, parfois, de colère de Bensebaïni. C’est l’apprentissage et, Inchallah, il va progresser là aussi ».
LEKHAL : En revanche, le coach national n’a pas apprécié le transfert du milieu de terrain Victor Lekhal à Umm Salal (Qatar) : « J’aurais préféré qu’il reste au Havre AC. La liste est sortie avant sa signature ».
ANNABA : « Les habitants d’Annaba voulaient que l’on joue là-bas, mais les conditions n’étaient pas réunies. Je suis content pour nous, et pour les concernés, par cette réhabilitation du stade. Nous sommes l’équipe d’Algérie, pas basés à Alger seulement, nous voulons jouer partout : Oran, Béchar, Tizi-Ouzou, j’ai exprimé le souhait de jouer à Tizi-Ouzou, c’est planifié », a expliqué Belmadi sur le choix du stade d’Annaba pour accueillir la Tunisie.
AIT-NOURI : le sélectionneur national a justifié la non-convocation du latéral gauche de Wolverhampton (Angleterre) Ryan Aït-Nouri : « Il était dans la liste mais il s’est blessé, il a vu notre staff médical et n’avait joué que 45 minutes en trois mois. C’est sûrement le peu de temps de jeu qui l’a conduit à se faire mal ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page