Omnisport

Boudrouma et Berrichi sacrés et assurent la qualification aux JO-2024

Championnats d’Afrique 2023 (IQ Foil)

Dans la compétition clôturée ce vendredi matin sur les rives de la mer Rouge en Egypte, les véliplanchistes algériens Ramy Boudrouma et Amina Berrichi ont décroché la médaille d’or dans la spécialité IQ Foil des championnats d’Afrique de voile.

Par A. Meli

Cette victoire a également assuré leur qualification pour les prochains Jeux olympiques d’été prévus en 2024 à Paris (France). L’ascension des deux athlètes algériens vers le sommet était évidente dès la première journée de compétition, où ils ont pris la tête et ont su maintenir leur avance malgré une concurrence acharnée. Un sacre mérité pour Ramy Boudrouma et Amina Berrichi, démontrant leur habileté exceptionnelle dans la discipline. Au total, l’Algérie a engagé huit véliplanchistes dans cette compétition qualificative pour les JO de 2024, répartis équitablement entre les hommes et les femmes, et participant aux spécialités IQ Foil, ILCA 6 et ILCA 7. Il s’agit de Ramzi Boudjaâtit, Ramy Boudrouma, Amina Berrichi et Katia Belabbès en IQ Foil, ainsi que Karassane Malia et Maïssa Abdelfettah dans la spécialité ILCA 6, alors qu’Abdelkhalek Boussouar et Islam Khoualed ont été engagés dans la spécialité ILCA 7. Ils ont tous porté haut les couleurs nationales.

La domination algérienne était particulièrement évidente dans la spécialité IQ Foil, avec Ramy Boudrouma en tête suivi de près par son compatriote Ramzi Boudjaâtit. Chez les femmes, Amina Berrichi a brillamment mené le bal, précédant sa compatriote Katia Belabbès. Cependant, les résultats de la sélection nationale ont été moins favorables dans les spécialités ILCA 6 et ILCA 7, où les athlètes algériens ont été confrontés à une concurrence féroce. Selon la Fédération internationale de la discipline (World Sailing), les évènements continentaux octroieront un total de 74 places, quota pour les JO de 2024. Cela se traduit par 31 bateaux pour les dames, 31 bateaux pour les messieurs et 12 en mixte. La régate de la dernière chance se déroulera pendant la semaine olympique française prévue à Hyères du 18 au 27 avril 2024. Les Comités nationaux olympiques (CNO) les mieux classés, n’ayant pas réussi à se qualifier lors des évènements précédents recevront 39 places de quota.

En rappel, lors des derniers Jeux olympiques d’été en 2021 à Tokyo, la voile algérienne était représentée par deux athlètes : Hamza Bouras et Amina Berrichi. Cette nouvelle victoire aux Championnats d’Afrique de voile renforce la présence et la performance de l’Algérie dans cette discipline, jetant les bases d’une représentation prometteuse aux JO de Paris 2024. Il est utile de savoir que l’IQ Foil est une classe olympique de planche à voile qui remplace la RS:X à partir des Jeux olympiques de Paris 2024. Elle connaît ses premiers championnats d’Europe et du monde en 2020. La particularité de ce nouveau support réside dans l’utilisation d’un foil qui permet à la planche de voler au-dessus de l’eau et d’atteindre des vitesses de pointe importantes.

Il s’agit d’une planche conçue et développée par la marque Starboard, en collaboration avec Severne, une marque de voiles australienne pour le gréement. Il a fallu pas moins de 3 ans de recherche et développement pour mettre au point le matériel. Le gréement est composé d’une voile de 8m² pour les femmes et de 9m² pour les hommes. Le foil et le flotteur sont quant à eux identiques pour les hommes et pour les femmes. L’IQ Foil existe aussi dans une version pour les plus jeunes avec un support Youth et Junior qui reprend le même concept avec une planche plus petite et un gréement de taille réduite allant de 5 à 8m².

A. Meli

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page