Football Algérien

Vandenbroeck pas trop satisfait de son équipe

CRB

Le premier responsable technique du CRB, Vandenbroeck, n’a pas trop apprécié le rendement et la performance de son équipe au match retour du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions face à Bo Rangers, malgré l’écrasante victoire sur le score de 3 buts à 1. Il promet d’améliorer le jeu du Chabab pour la suite du parcours.

Alors qu’on s’attendait à un match facile pour le représentant algérien comparé à la qualité de l’équipe adverse et l’avantage au score du match aller (victoire du CRB 3-1), cette deuxième manche a été beaucoup moins facile, avec l’ouverture du score précoce de Bo Rangers, qui a réussi à semer le doute dans le camp des Rouge et Blanc, alors que la réaction de ces derniers n’est parvenue qu’en seconde mi-temps. En conférence de presse, le premier responsable de la barre technique algéroise est revenu sur le déroulement de la rencontre :« Nous avons eu du mal à entrer dans le match. Cela n’a pas été facile surtout après avoir encaissé. Personnellement je n’étais pas du tout satisfait de la prestation de mes joueurs en première période. C’est ce qui m’a poussé à beaucoup crier. Heureusement, en seconde période, nous avons réussi à montrer un meilleur niveau et à revenir dans le match pour finalement nous imposer et assurer notre qualification ».

«Encaisser de la sorte est problématique»
Le coach est également revenu sur le but encaissé. Il a fait savoir qu’à ce niveau, il est inadmissible de recevoir un but de la sorte. «Je trouve qu’on reçoit des buts trop facilement. Nous avons pourtant donné des consignes. Cela devient un sérieux problème, surtout lorsque cela se fait face à un adversaire qui n’a pas autant de qualités offensives. Il faudra penser à régler cette histoire pour la suite du parcours ».

«On a encore beaucoup de travail à faire»
Le coach ne s’est pas arrêté là puisqu’il a également fait comprendre qu’il restait encore beaucoup de travail à faire au cours des prochains matches. «Nous avons fait le nécessaire pour gagner ce match et nous qualifier, cela reste à féliciter. Cependant, il reste encore des imperfections qu’il faut corriger et continuer à travailler comme il se doit pour aborder la suite de la compétition dans de bonnes conditions ».

«M’Bolhi, on ne peut pas le juger»
Le coach n’a pas échappé à la question concernant le dernier rempart de l’équipe, Raïs M’Bolhi. Vandenbroeck a fait savoir qu’il lui était difficile de porter un jugement. «M’Bolhi n’a pas été beaucoup sollicité au cours de cette rencontre. L’adversaire a eu une opportunité et l’a concrétisée. D’ailleurs, C’est difficile d’évaluer M’Bolhi sur cette rencontre. Ce sera peut-être durant les entraînements », dira-t-il et d’ajouter : «Je n’ai pas encore tranché qui sera le numéro 1 entre lui et Guendouz. On a parlé avec les deux gardiens et tout le monde sait à quoi s’attendre ».

«Les internationaux n’aident pas que sur le terrain»
Vandenbroeck a fait comprendre qu’il ne comptait pas sur les internationaux que sur le terrain, mais leur rôle est plus que ça. «Je pense que nous ne devons pas compter sur eux que sur le terrain. Ce sont des joueurs qui ont une expérience importante. D’ailleurs, ils peuvent aider dans les vestiaires, sur le terrain et même avec les médias. Donc, on compte beaucoup sur eux pour apporter beaucoup de choses positives à l’équipe ».

Akram B.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page