Football Etranger

Lekjaâ annonce le déroulement du tournoi au Maroc !

CAN-2025

Dans une déclaration devant le Parlement de son pays, le président de la Fédération marocaine de football, Faouzi Lekjaâ a annoncé le déroulement de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2025 au Maroc, avant même l’annonce officielle de la part du Comité exécutif de la Confédération africaine (CAF), au moment où l’Algérie est l’un des candidats pour abriter cette édition. La vidéo qui montre le patron du football marocain faire cette annonce dans l’hémicycle, en réponse aux questions des parlementaires, a fait le tour des réseaux sociaux, tout en provoquant une vague d’indignations. « Le stade de Fès peut accueillir 40 000 supporters. Il abritera des matchs de la CAN-2025 qui aura lieu dans notre pays », a indiqué Lekjaâ, qui occupe en parallèle, le poste du ministre délégué chargé des Finances. Sûr de lui, Lekjaâ a jeté un pavé dans la mare en annonçant la victoire « officieuse » de son pays dans la course pour abriter la CAN-2025. Une annonce qui confirme le jeu de coulisses qui a toujours existé au sein de la CAF. Depuis plusieurs semaines déjà, le Maroc est cité en premier comme étant le favori pour abriter la 35e édition de la CAN, non pas en raison de ses stades et ses installations, mais pour avoir la mainmise au sein de l’instance africaine, représentée par Lekjaâ qui fait la pluie et le beau temps. Parmi les réactions, il y a celle du journaliste algérien de la chaîne BeIn Sports, Hafid Derradji. Ce dernier a appelé la Fédération algérienne (FAF) à retirer tout simplement sa candidature, une manière de dénoncer cette mascarade.

« La FAF doit retirer son dossier de candidature après l’annonce faite par Lekjaâ. On savait depuis quelque temps déjà que le Maroc allait organiser la CAN-2025, mais la déclaration de Lekjaâ, vice-président de la CAF et membre du Comité exécutif de la FIFA, porte un sérieux coup à la crédibilité de la CAF et à la réputation de ses membres, et représente un dépassement flagrant envers les autres pays candidats, qui doivent se retirer de la course pour contester les déclarations de Lekjaâ, tout en déposant une réclamation au niveau des commissions de discipline et d’éthique de la CAF et de la FIFA, mais également au niveau du Comité international olympique (CIO) », a-t-il écrit sur sa page officielle Facebook. L’Algérie était le premier pays à déposer son dossier de candidature pour abriter la CAN-2025, en compagnie du Maroc, de la Zambie, et du binôme Nigeria-Bénin. L’Algérie a également candidaté pour abriter la CAN-2027. La démarche de l’Algérie était intervenue suite à la décision de la CAF de retirer l’organisation de la CAN-2025 à la Guinée, en raison du retard accusé dans les travaux des installations. Les pays hôtes des CAN-2025 et 2027 seront connus au plus tard en septembre prochain. L’attribution se fera sur la base d’un vote des 24 membres du Comité exécutif de la CAF.

Mohamed. M

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page