Football Algérien

Aït Djoudi ira-t-il au bout de son contrat ?

Après le manager général, Brahim Zafour, dont le contrat a été résilié dernièrement, l’entraîneur Aït Djoudi serait également la cible des supporters qui réclament son départ au même titre que d’autres dirigeants du club. Ce n’est un secret pour personne que le coach Aït Djoudi se trouve depuis un moment sur un siège éjectable suite aux résultats qui ne suivent pas.

Aït Djoudi est devenu depuis un moment la cible de critiques acerbes des supporters des Canaris. Le coach a pourtant tout essayé depuis qu’il a succédé à Almeida mais son équipe continue à enchaîner les contre-performances, surtout à domicile. Les choses ne se sont pas passées comme il le souhaitait et la JSK est passée à côté de tous ses objectifs tracés en début de saison. Aït Djoudi a pourtant parlé de son avenir avec le président Cheloul, et ce dernier lui avait renouvelé sa confiance tout en estimant que le moment n’était pas propice à un éventuel changement, sachant que la JSK a déjà consommé deux entraîneurs depuis le début de la saison (Bouzidi et Almeida). Toutefois, la question reste posée : Aït Djoudi ira-t-il au bout de son contrat qui court jusqu’à la fin de la saison ? Sans doute que ce sont les résultats qui décideront de son avenir à la tête de la barre technique du club. Le coach fait de son mieux pour tenter de redresser la barre. La prochaine rencontre face à Biskra pourrait être décisive quant à l’avenir d’Aït Djoudi avec la JSK.

Les raisons de son maintien par Cheloul
Alors que beaucoup s’attendaient au départ d’Aït djoudi après la défaite de la JSK face au CRB en championnat, le président Cheloul a décidé de maintenir son entraîneur pour deux raisons. La première est que la JSK avait consommé deux entraîneurs avant lui, à savoir Bouzidi et Almeida. La seconde est que Cheloul croit en Aït Djoudi. D’ailleurs, il lui a donné les pleins pouvoirs sur le plan technique. Mieux encore, il lui avait même confié le recrutement hivernal. En somme, Cheloul reste toujours convaincu qu’Aït Djoudi peut tirer le club vers le haut malgré la situation délicate de l’équipe.

Le coach exige les points de Biskra
Par ailleurs, le coach Aït Djoudi fait de son mieux pour bien préparer le match de Biskra qui se jouera le week-end prochain. Il a axé son travail sur l’aspect psychologique pour tenter de libérer ses joueurs. Le coach de la JSK veut à tout prix les points de ce match qui opposera son club à l’USB. Il sait bien qu’une belle performance permettra à ses poulains de jouer les matchs suivants avec moins de pression.

M. L.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page