Arts martiauxOmnisport

Houari Fatah (président LOK élève de Kissi) :

« La disparition de ce grand monsieur nous a tous peinés. Ce tournoi est peu de chose envers un grand homme qui avait consacré toute sa vie au Karaté. Cet éducateur et formateur m’a également formé pour devenir champion, et c’était de même pour de nombreux autres karatékas. Il n’était pas seulement entraîneur, mais aussi un expert en arbitrage très sérieux dévoué au sein de la commission d’arbitrage de la ligue d’Oran. C’est un modèle à suivre pour la nouvelle génération. Son nom et ses souvenirs resteront gravés à jamais dans nos cœurs. C’est la raison pour laquelle on a tenu à organiser ce tournoi entre des anciens, qui avaient eux aussi beaucoup donné et côtoyé le grand monsieur disparu. On va œuvrer pour que ce tournoi soit inscrit au programme annuel de la ligue et perpétué chaque année ».

B. Sadek

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page