Arts martiauxOmnisport

Houari Benmouffok (président club Bushido, coach de Karaté):

« Je suis le fils du regretté Mimoun Benmouffok, un autre monument du karaté disparu, qui avait longtemps côtoyé le regretté Kaddour Kissi. Actuellement, je suis président du club Bushi do domicilié dans la salle « Chahid Abdelkader Gharnati », ouverte également par mon père. L’idée d’organiser ce tournoi est une bonne chose, qui honore les organisateurs. Nous sommes honorés d’accueillir dans notre salle cet événement et affligés par la perte de ce grand monsieur du karaté, considéré comme l’un des meilleurs que la discipline ait engendrés. Le regretté Kissi mérite beaucoup plus, vu tous ses sacrifices durant toute sa carrière sportive. Il avait consacré sa vie pour le karaté et le développement de la discipline. Mon message à tous ceux qui ont œuvrés sous sa coupe : soyez dignes de ce monsieur et de porter le flambeau qu’il nous a légué.

B. Sadek

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page