VOLLEY-BALL : Une préparation intense avant le Grand Prix du Cameroun

  • PDF

VOLLEY-BALL

Stage de l'EN seniors Dames à Béjaia

Une préparation intense avant le Grand Prix du Cameroun

 

Sous la houlette du trio formé de Nabil Tennoun, Faycal Guerzouli et Abdelghani Djelouah, l'Equipe Nationale des seniors Dames effectue actuellement un stage de préparation à Béjaia, d'une durée de huit jours (15- 23 Juin), en prévision du Grand Prix du Cameroun qui aura lieu à Yaoundé, du 6 au 9 juillet prochain.

 

Par Karim S.

 

21 joueuses participent à ce stage, lequel, dans un premier temps, servira de prise de contact et d’évaluation multiples devant permettre au staff d'avoir une idée précise sur la forme et l'engagement des athlètes convoquées.

Présent sur les lieux, nous avons constaté une très grande volonté de bien faire, que ce soit du côté du staff que de celui des joueuses. Tout le monde, en effet, semble concerné par ce qui l'attend et prêt à relever tous les défis. Il y a, manifestement, unanimité sur la disponibilité du nouveau bureau fédéral à faire tous les efforts nécessaires à même de permettre une bonne préparation de l’EN. Nous avons profité de l’amabilité du staff et des joueuses, et de la bonne ambiance qui régnait, pour solliciter l’entraîneur en chef, Nabil Tennoune, et certaines athlètes pour avoir leurs premières impressions.

 

 

Impressions… Impressions… Impressions…

Nabil Tennoune, entraineur national :

 

« Merci d'abord à votre journal, Planète Sport, d’être présent aujourd'hui, malgré le jeûne et la chaleur. Nous entamons notre deuxième jour de préparation à raison d'un bi- quotidien, soit un entrainement l’après- midi, à partir de 17h, et le second à 22h30. Le travail se fait dans de bonnes conditions tant tout le monde adhère à ce que nous faisons. Nous ne manquons de rien, les responsables de la fédération sont derrière nous et ne laissent rien au hasard. De notre côté, nous nous efforçons de faire une rapide évaluation du groupe, et ce à tous les niveaux. Beaucoup d'échéances nous attendent, donc beaucoup de travail aussi. Nous devons dégager un groupe prêt physiquement,  techniquement,  et surtout psychologiquement. Nous tacherons d'être à la hauteur de la confiance placée en nous et des moyens mis a notre disposition. Je voudrai aussi lancer  un message à toutes les athlètes d’Algérie et d’ailleurs pour leur dire que la liste de l’EN n'est pas close. Nous allons faire une autre prospection avec plus de temps, bien sûr, et tout le monde aura sa chance. Il n'y a que le travail qui paye et pour cela nous ne ménagerons aucun effort. »

 

Kahina Chettout, capitaine de l’EN :

 

« Nous sommes toutes contentes d'être ici malgré le jeûne et la chaleur. Cela fait longtemps qu'on ne s’était pas retrouvées ensemble. Le groupe a sensiblement changé  avec l'absence de pas moins de cinq titulaires indiscutables, à l'image de Boukhima, Bensalem, Mansouri,  Magnana, Salima Hamouche et autres Arbouche et Oussalah, pour ne citer que celles- là. Ceci dit,  nous sommes toutes prêtes à relever le défi attendu, l'ambiance est très bonne et les conditions aussi. Nous travaillerons dur  car nous sentons que les responsables sont à nos côtés pour nous mener à bon port. »

 

Wissem Dali, athlète :

« Je suis très contente d’être dans le groupe. Il y a très longtemps qu'on ne s’était pas regroupées. Il y a un bon groupe et une bonne ambiance. Les conditions de travail sont excellentes. C’est le cas aussi de l'hébergement, de la nourriture ou de l'entrainement. Nous devons donc retrousser nos manches et nous donner à fond car un grand travail nous attend. Vous n’êtes pas sans savoir que cela fait longtemps que le championnat national est à l’arrêt. A nous donc de relever le défi et d’être prêtes pour nos prochains rendez- vous sportifs.»

 

Fahima Brahmi, athlète :

« Cela nous fait du bien d’être appelées à nouveau en EN. Les choses paraissent beaucoup plus intéressantes avec l’avènement de cette nouvelle fédération. On sent qu’il y a des responsables derrière nous prêts a nous suivre et nous fournir toutes les conditions de travail nécessaires pour effectuer une bonne préparation. Il y a 21 joueuses  présentes. Chacune devra cravacher dur pour arracher sa place parmi les 12 sélectionnées. C’est une motivation en soi, d'autant plus que toutes les conditions sont réunies. Nous ferons tout pour être à la hauteur de la confiance placée en nous par le staff technique. »

Propos recueillis par K. S.