TENNIS : Classements mondiaux

  • PDF

Classements mondiaux

Les ténors gardent leur place de N1

 

Les résultats du dernier Masters 1000 d’Indian Wells n’ont pas tellement changé la donne dans le classement mondial hebdomadaire de l’ATP (Messieurs) et WTA (Dames) publié cette semaine.

 

Chez les joueurs, le Serbe Novak Djokovic est toujours aussi solidement accroché à son fauteuil  avec plus de 3600 points d’avance sur le Suisse Roger Federer. Le seul mouvement qui vaille la peine d’être signalé c’est le retour de l’Espagnol Rafael Nadal dans le Top 4, d’où il a délogé son compatriote, David Ferrer. Mais le Majorquin est encore à une distance respectable du N1 mondial dont il est séparé par la bagatelle de 5635 points. Le retour en pole position de Nadal n’est pas pour demain.

Dans le classement des joueuses, l’Américaine Serena Williams garde sa place mais avec seulement 350 points d’avance sur la Russe Maria Sharapova.

 

Top 10

ATP

1. N.Djokovic (SRB)             13280

2. R.Federer (SUI)                 8715

3. A.Murray (GBR)                8350

4. R.Nadal (ESP)                   6745

5. D.Ferrer (ESP)                   6630

6. T.Berdych (TCH)               5010

7. J.Del Potro (ARG)             4830

8. J.Tsonga (FRA)                  3750

9. J.Tipsarevic (SRB)             3090

10. R.Gasquet (FRA)             2960

WTA

1. S.Williams (USA)          10365

2. M.Sharapova (RUS)       10015

3. V.Azarenka (BLR)            9575

4. A.Radwanska (POL)          7395

5. N.Li (CHN)                                    5880

6. A.Kerber (GER)                 5400

7. S.Errani (ITA)                    5160

8. P.Kvitová (CZE)                5150

9. C.Wozniacki (DEN)          4130

10. S.Stosur (AUS)                4005

 

Les positions des Algériens

 

Les joueurs algériens étaient au nombre de quatre dans le classement de l’ATP mais, du fait de la regrettable disparition de Mehdi Bouras, décédé le 21 mars dernier des suites d’une maladie (Voir notre édition du 24 mars 2013), ils ne sont plus, hélas, que trois. Lamine Ouahab est classé 302ème avec un capital de 145 points (il est 651ème en double, avec 61 points). Le champion d’Algérie 2012, Abdelhak Hameurlaine, sociétaire du Groupement Sportif des Pétroliers (GSP), est 1298ème (3 points), Wakil Keciba 1676ème (1 point).

Dans le classement mondial féminin, il n’y a pas de joueuses algériennes.

Chez les juniors (Classement ITF), où il y a sept garçons classés,  Mohamed Nazim Makhlouf est 923ème, Mohamed Hassan 1107ème, Nabil Bouchouchi et Toufik Sahtali 1501ème, Aymen Amir Brahimi, Aymen Ikhlef et Said Sahtali 1811ème.

Le classement ITF reprend également sept de nos joueuses. Ce sont Inès Ibbou (465ème), Yassamine Boudjadi (1185), Sanaâ Benkaddour (1522), Hanine Boudjadi (1605), Sarra Boukezzi (1714), Mouna Naila Azzouni (1890) et Saâdia Belhadj (2008).

Dans le classement de « Tennis Europe », Inès Ibbou est 13ème chez les 14 ans et moins.

 

ENCADRE

Après la disparition de Mehdi Bouras

Lamine Ouahab : «  On a perdu le futur N1 Algérien »

Le numéro 1 algérien du moment, Lamine Ouahab, a appris l’inattendue disparition de Mehdi Bouras (Voir notre édition du 24 mars dernier), en sortant d’un court, sur abandon, suite à des douleurs à l’estomac. Très choqué, il a fait part de sa tristesse sur un réseau social très connu :

« J’ai appris la terrible nouvelle du décès de Mehdi Bouras tout juste après avoir abandonné en match d’un tournoi, à cause de douleurs à l’estomac. Je me suis senti vraiment ridicule d’être triste à cause d’une défaite après avoir pris connaissance de cette pénible nouvelle. Parfois, on pense trop à soi et on oublie les choses importantes. Je n’ai pas eu le plaisir de connaître longtemps Mehdi mais les gens qui le connaissaient en disent beaucoup de bien, même au bout du monde. A mon avis, on a perdu le futur N1 du tennis algérien. Toutes mes plus sincères condoléances à sa famille et ses proches, et surtout à sa mère et à son père. »

O.A.O

Tournoi international ITF Juniors de Doha

Le TC Mansourah au Qatar

Inscrits par le Tennis Club de Mansourah, dans le cadre des échanges le liant au Complexe Khalifa International Tennis de Doha, cinq tennismen algériens sont engagés dans le 2ème tournoi international ITF Juniors, Grade 4, programmé du 25 au 29 mars dans la capitale qatarie. Notre délégation, encadrée par l’entraîneur du TCM, Abdelkader Bessaâd, est composée des éléments suivants : Walid Bessaâd, Adlane Tahraoui, Bilal Tahraoui, Saâdia Belhadj et Chaimaâ Bessaâd. Deux d’entre eux, Walid et Saâdia, ont bénéficié d’une wild-card (invitation) qui leur permet d’accéder directement au tableau final. Par contre, les trois autres ont été éliminés dans le tableau des qualifications.

O.A.O.

 

Les résultats

> Tableau des qualifications

GARCONS

Premier tour

Adlane Tahraoui (ALG) b. Haider Jamal (PAK), w-o (forfait)

Shamael Chaudhry (GBR) b. Bilal Tahraoui (ALG) 6-0 6-1

Second tour

Ashkan Shekarriz (IRI) b. Adlane Tahraoui (ALG) 6-1 6-2

 

FILLES

Premier tour

Maria Stylianou (CYP) b. Chaimaâ Bessaad (ALG) 6-0 6-3

 

> Tableau final

GARCONS

Premier tour

Walid Bessaâd (ALG) – Nikolaï Batanov (RUS)

 

FILLES

Premier tour

Saâdia Belhadj (ALG) – Isha Budwal (IND)

 

 

Roland-Garros bientôt sur une chaîne payante?

Après la perte pour TF1 des droits de retransmission de la Formule 1, France Télévisions pourrait bien devoir sacrifier son contrat télévisuel avec Roland-Garros, selon une information du journal Le Monde.

Et oui, personne n'échappe à la crise. En raison de la conjoncture économique, la chaîne de télévision publique est contrainte de s'imposer une cure d'austérité. France Télévisions a déboursé 15,5 millions d'euros pour les droits télés de l'édition 2013. Cette somme serait devenue trop importante pour le groupe audiovisuel, qui cherche à réduire ses dépenses et à économiser entre 150 et 200 millions d'euros.

 

Canal + intéressé

 

Les fans de tennis pourraient bien devoir s'abonner à une chaîne payante pour voir les exploits de Nadal, Djokovic et Federer. En coulisse, il se chuchote que TF1, Canal + et BeIN Sport (filiale du groupe qatari Al Jazeera) sont en embuscade pour rafler les droits.

Il y a quelques jours, Gilbert Ysern (le patron du tournoi parisien) a annoncé une "augmentation spectaculaire" du prize-money (sommes versées aux joueurs et aux joueuses) dans les prochaines années. "Via une explosion des droits de diffusion?", s'interroge BFM TV. On peut le craindre fortement.