TENNIS : Classements mondiaux ITF Juniors

  • PDF

Classements mondiaux ITF Juniors

La belle progression de Inès Ibbou

Les classements mondiaux de l’ITF Juniors (Fédération internationale de tennis) font la part belle à Inès Ibbou, reprise en 450ème position depuis le 26 février dernier, et ce, jusqu’au 04 mars.

En effet, les classements mondiaux font l’objet d’une publication hebdomadaire : lundi pour les professionnels de l’ATP (Messieurs) et de la WTA (Dames), mardi pour les juniors de l’ITF. En deux tournois seulement, joués et gagnés en l’espace de trois semaines, à Tunis d’abord (Double) et à Tlemcen ensuite (Simple et double), la minime algérienne Inès Ibbou a sauté les échelons pour passer de la 729ème place à la 450èmechez les juniors. Un bond remarquable qui récompense pleinement, en attendant encore mieux, les efforts de la joueuse et de son entraîneur, Zine El Abidine Midoun. La jeune algérienne, née le 5 janvier 1999, à Alger, formée au « Midoun Tennis Academy », un club qui serait sur le point de régulariser sa situation sportive auprès de la Ligue d’Alger, a entamé sa tournée maghrébine par la Tunisie. Dans la première étape du Circuit ITF/CAT Afrique du Nord, domiciliée du 12 au 16 février, à la Cité nationale sportive d’El Menzah, dans la banlieue de la capitale tunisienne, Ibbou a perdu en quart de finale du simple avant de remporter ensuite la finale de double, son premier trophée international ITF Juniors, associée à la Marocaine Ghita Nassik.

 

Un bond de 279 places

 

C’est lors de la seconde étape de ce circuit nord-africain, disputée à Tlemcen, du 19 au 23 février, que notre minime, dont c’était la première sortie officielle dans un tournoi organisé dans son pays, a montré toute l’étendue d’un talent qui s’annonce prometteur. Intraitable en simple, où elle a gagné ses cinq matches du tableau final en deux manches, chaque fois, Inès a récidivé en double, toujours avec Ghita Nassik (Voir notre édition du Dimanche 24 février 2013). Trois succès (Tunis et Tlemcen) qui ont permis à Inès Ibbou de progresser nettement au classement mondial ITF avec un gain de 279 places en moins d’un mois. En attendant mieux puisque la joueuse doit prendre part, prochainement, à des tournois en France où elle espère marquer assez de points pour prétendre ensuite avoir accès au tableau des qualifications juniors de Roland-Garros, prévu fin mai, un tournoi dont elle rêve depuis un bon moment.

 

La performance de Mohamed Nazim Makhlouf

Deux autres juniors algériens, déjà classés, Mohamed Nazim Makhlouf et Mohamed Hassan, ont participé, eux aussi, aux deux tournois mentionnés plus haut. Le premier cité s’en est relativement mieux sorti en progressant de 102 places, passant de la 998ème à la 896ème. Par contre, Hassan a perdu 84 places. Il est maintenant 1082ème. Grâce à l’ITF de Tlemcen, plusieurs de nos joueurs ont intégré le classement mondial. Il s’agit de Nabil Bouchouchi (1488), Said Sahtali (1795), Aymen Ikhlef (1795), Hanine Boudjadi (1598), Sarra Boukezzi (1711) et Saâdia Belhadj (1998).

 

 

Le classement junior des Algériens au 04 mars 2013

Garçons

896      Mohamed Nazim Makhlouf

1082    Mohamed Hassan

1488    Nabil Bouchouch

1488    Toufik Sahtali

1795    Said Sahtali

1795    Aymen Ikhlef

1795    Aymen Amir Brahimi

Filles

450      Ines Ibbou

1174    Yassamine Boudjadi

1511    Sanaâ Benkaddour

1598    Hanine Boudjadi

1711    Sarra Boukezzi

1886    Mouna Naila Azzouni

1998    Saâdia Belhadj

Tournoi ATP de Dubaï

Djokovic remporte le tournoi pour la 4e fois

 

Et de 13 victoires en 2013. Novak Djokovic est toujours invaincu cette année. Sans forcer, le n°1 mondial a disposé de Tomas Berdych en finale à Dubaï (7-5 6-3). Tout comme Juan Martin del Potro en demi-finales, Tomas Berdych et sa puissance de frappe n'ont pas réussi à prendre la mesure des qualités de défense et de contre du Serbe. La chance du Tchèque est venue sous forme d'une mise en action timide de la part de Djokovic, breaké dès le cinquième jeu et à ce moment encore fébrile dans la bataille des diagonales de revers.

Menant 4-2, Berdych a ruiné ce bon travail inaugural par son manque de toucher au filet, qui lui coûte le débreak à 4-3, sur une volée de coup droit restée dans la bande du filet, alors que le court était grand ouvert. Lancé, Djokovic n'a plus rien laissé passer : plus réaliste que son adversaire, il a de nouveau pris le service adverse à 6-5, sur une double faute du Tchèque.

 

36e titre en carrière

 

Berdych s'est accroché à son service dans le deuxième set. Dominé à l'échange, plusieurs fois mené sur son engagement, il a tenu sur la qualité de sa première balle. Mais, trop en difficulté quand celle-ci n'est pas passée, il a fini par craquer au plus mauvais moment, à 4-3, sur un smash expédié hors des limites du court, exténué par le bras-de-fer imposé du fond du court par son adversaire.

Novak Djokovic a remporté son 36e titre en carrière, le 4e à Dubaï après 2009, 2010 et 2011. Titré à l'Open d'Australie, vainqueur de son simple en Coupe Davis contre la Belgique et maintenant couronné aux Emirats : le n°1 mondial est toujours affamé. Indian Wells pourrait bien être son prochain festin.

 

 

ENCADRE

Extension de Roland-Garros

La justice demande la résiliation de la convention

Le tournoi de Roland-Garros sera-t-il finalement délocalisé ? Le tribunal administratif de Paris a donné deux mois à la Ville de Paris pour résilier la convention signée entre elle et la Fédération française de tennis (FFT) pour la modernisation du site de Roland-Garros, vendredi.

Le tribunal a estimé que la délibération municipale de juillet 2011 ayant autorisé la convention était "illégale au double motif que l'information des conseillers de Paris lors du vote de la délibération n'avait pas été suffisante et que le taux de redevance versée à la Ville de Paris en application de la convention était manifestement trop faible au regard des avantages de toute nature consentis à la FFT. »

Cela confirme les conclusions du rapporteur public, prononcées en février afin de donner raison aux associations qui militent contre le projet. La modernisation du site de Roland-Garros n'est pas prête de débuter.

Dans son jugement rendu jeudi, le tribunal estime, entre autres, que « la redevance prévue par la convention est sous-évaluée, au regard des avantages consentis à la FFT. La nouvelle convention porte sur une durée de 99 ans, exceptionnellement longue. Elle étend également de façon significative la surface de l'emprise concédée à la fédération (...) sans contrepartie financière suffisante. Enfin, elle fait peser sur la Ville de Paris un risque financier important. »

Contestant les motifs d’annulation, et convaincue que le projet est respectueux du site, la FFT fera appel de cette décision et en demandera le sursis à exécution.