TENNIS : Roger Federer demande des passeports biologiques dans le tennis

  • PDF

Roger Federer demande des passeports biologiques dans le tennis

Publié le 12/02/2013 à 00:25, mis à jour le 12/02/2013 à 09:34

En marge du tournoi de Rotterdam, Roger Federer a demandé la mise en place de passeports biologiques similaires à ceux utilisées dans le cyclisme afin de mieux lutter contre le dopage dans le tennis.

 

 

 

115

AFP

Roger Federer prend la parole à son tour. En marge du tournoi de Rotterdam, où il défend son titre cette semaine, le Suisse a réitéré des propos en faveur de l'intensification des contrôles sanguins dans le tennis afin de mieux lutter contre le dopage. Il s'est également montré enclin à l'instauration d'un passeport biologique, comme l'avait évoqué Stuart Miller, le responsable du programme antidopage de la Fédération internationale de tennis, il y a quelques semaines. Ce passeport déjà utilisé en cyclisme et en athlétisme est une méthode pour collecter et comparer les données biologiques des sportifs, afin de détecter des variations anormales.

 

"Un passeport sanguin sera nécessaire car certaines substances peuvent ne pas être découvertes en ce moment", a déclaré Roger Federer en conférence de presse. Mais il devrait également y avoir plus de tests sanguins pendant et en dehors des tournois. Je n'ai pas été testé sur mon sang après l'Open d'Australie ! Et j'ai dit aux personnes responsables là-bas que je trouvais ça très surprenant", a ajouté le joueur de 31 ans qui avait été éliminé en demi-finales par Andy Murray du côté de Melbourne.

 

Seulement 131 contrôles sanguins en 2011

 

En 2011, la Fédération internationale a effectué un total de 131 tests sanguins pendant et hors compétition. Un chiffre insignifiant par rapport aux 2019 tests d'urine pratiqués. "Il devrait aussi y avoir plus de budget pour effectuer tous les tests possibles, et les tournois du Grand Chelem devraient aider à financer ces analyses, a continué Federer. C'est évidemment dans leur intérêt de garder notre sport propre et crédible."

 

Ces déclarations font écho aux récentes sorties médiatiques de Rafael Nadal, Andy Murray et Novak Djokovic. Le Serbe, numéro un mondial, avait d'ailleurs souligné pendant l'Open d'Australie qu’il n’était pas passé à travers ce genre de procédures depuis "près de six ou sept mois". Nadal de retour à la compétition la semaine dernière au Chili avait lui montré son agacement au sujet des éternelles rumeurs de dopage qui entouraient les tennismen et avait demandé plus de transparence du côté de l'AMA et l'ITF. Les ténors du circuit semblent avoir fait du dopage leur croisade. Les choses pourraient bientôt bouger.

Nadal: "Les propos de Rochus? Stupides!"

 

Dans une interview publiée jeudi dans le journal L'Équipe, l'Espagnol Rafael Nadal a jugé "stupides" les soupçons émis par Christophe Rochus à son encontre.

Pour rappel, à la mi-janvier, l'ancien joueur belge de tennis avait laissé entendre que les sept mois d'absence du Majorquin cachaient une possible sanction pour dopage.

 

"Oui, ce genre de rumeur existe parce que les contrôles ne sont pas publics", a réagi l'ancien numéro un mondial dans L'Équipe. "L'ITF (la fédération internationale de tennis) doit jouer la transparence. L'AMA (l'Agence Mondiale Antidopage ndlr.) pareil. Sinon, ça continuera et je devrai encore écouter Christophe Rochus faire ses commentaires stupides sans aucune preuve. Je trouve incroyable qu'on puisse écrire ou publier de telles accusations sans preuve."

Lire aussi

 

Christophe Rochus lors de sa victoire face à Arnaud Clément (Roland Garros 2009) © afp.

Le frère aîné d'Olivier Rochus, désormais retraité, avait lâché lors d'une interview sur Twizz Radio qu'il doutait de l'absence de Nadal et du Suédois Robin Söderling, le premier éloigné du circuit à cause d'une blessure au genou, l'autre victime d'une mononucléose.

 

"Comment peut-on être aussi fort à Roland-Garros et un mois après soi-disant ne plus pouvoir jouer? C'est ça qui fait que ça parait suspect, mais on n'a aucune preuve. Si ça se trouve, il est réellement blessé", avait déclaré le Grézien, toujours aussi rapide à dégainer lorsqu'il s'agit de relancer le débat sur le dopage dans le sport professionnel.

 

Nadal : "Que ceux qui trichent payent!"

 

En marge du tournoi de Vina del Mar au Chili, Rafael Nadal s'est exprimé sur la question du dopage en évoquant l'affaire Armstrong. L'Espagnol souhaite que le sport "nettoie son image", après une affaire Armstrong qui a été "préjudiciable pour le sport en général". Ce samedi, Nadal retrouve Jérémy Chardy en demi-finales du tournoi argentin.

 

Nadal : "L'affaire Armstrong est préjudiciable pour le sport en général"

 

L'Espagnol Rafael Nadal a estimé vendredi que l'affaire Armstrong avait été "préjudiciable pour le sport en général" et s'est dit en faveur d'une plus grande transparence pour les contrôles antidopage. "Que ceux qui trichent paient pour leurs tricheries! Je crois qu'aujourd'hui, l'essentiel est que le sport nettoie son image et notamment depuis ce qui s'est passé avec Armstrong dans le cyclisme qui a été particulièrement préjudiciable et, par extension, préjudiciable pour le sport en général", a déclaré Rafael Nadal, en marge du tournoi de Vina del Mar où il effectue sa rentrée cette semaine.

 

"Que l'on fasse tous les contrôles nécessaires, qu'ils soient publics, pour que les gens qui regardent le sport soient totalement assurés du fait que ceux qui font le sport sont propres", a poursuivi le 5e joueur mondial, qui a retrouvé les courts cette semaine au Chili après sept mois d'absence sur blessures. Egalement interrogé sur l'affaire de dopage sanguin Puerto, en cours de procès à Madrid, le Majorquin a répondu: "Il s'agit d'une situation compliquée mais l'important est d'aller au fond de la question". Nadal s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Vina del Mar. Il est opposé samedi au Français Jérémy Chardy. L'Espagnol s'est également qualifié pour la finale du double qu'il dispute avec l'Argentin Juan Monaco.

 

Coupe Davis 2013 Groupe III Afrique

13-18 Mai 2013 au Caire (Egypte)

Club : Smash Tennis Academy (Terre battue)- 15 pays engagés : Algérie- Botswana- Cameroun- Côte d'Ivoire- Egypte- Ghana- Kenya- Lesotho- Madagascar- Maroc- Namibie- Nigeria- Rwanda- Zambie- Zimbabwe.

Format : Round-robin, 4 poules. Promotion: Les premiers des poules A et B disputent les play- offs en demi-finales croisées contre les premiers des poules C et D. Les deux vainqueurs accèdent au Groupe II de la zone Europe/Afrique en 2014.

 

 

Classements africains

(Entre parenthèses, classement mondial)

1. Afrique du Sud (23)

2. Maroc (66)

3. Bénin (73)

4. Egypte (77)

5. Tunisie (78)

6. Zimbabwe (80)

7. Madagascar (85)

8. Algérie (91)

9. Ghana (94)

10. Côte d'Ivoire (97)

11. Nigeria (100)

12. Namibie (107)

13. Kenya (115)

14. Cameroun (122)

15. 14. Botswana (123)

16. Rwanda (126)

17. Congo (129)