Tennis: 31ème tournoi international des Petits As en France

  • PDF

31ème tournoi international des Petits As en France

Inès Ibbou marque son passage à Tarbes

 

La tenniswomen algérienne Inès Ibbou a attiré l’attention sur elle en atteignant les quarts de finale de la 31ème édition du tournoi international des Petits As (21-27 janvier) qui se déroule à Tarbes (France).

Le tournoi international des Petits As, qui se déroule depuis 31 ans, sans discontinuer, à Tarbes, en France, est l’un des rendez-vous les plus suivis de la catégorie d’âge des minimes (14 ans et moins, garçons et filles). Ce tournoi est même considéré comme un officieux championnat du monde de cette catégorie d’âge. C’est dire l’intérêt que l’on se doit d’accorder aux résultats obtenus dans le simple filles par l’Algérienne Inès Ibbou.

Inscrite au « Midoun Tennis Academy » de Zéralda, accompagnée par son en traîneur, Zine El Abidine Midoun, cette jeune joueuse est partie au tournoi des Petits As avec la ferme intention d’y réussir, cette fois, une performance après l’échec dans le tableau des qualifications de l’année dernière pour sa première participation dans une épreuve aussi relevée.

 

3 matchs gagnés

 

Dès le premier tour (64 engagées), l’Algérienne a annoncé la couleur en dominant l’Américaine Jaeda Daniel en deux petites manches, 6-3, 6-1.Le second tour s’annonçait beaucoup plus délicat. En effet, l’adversaire de Inès n’était autre que Lucie Wargnier, cataloguée comme étant l’un des jeunes talents les plus prometteurs du tennis français. Evoluant devant un public local acquis à sa joueuse, comme cela se passe partout dans le monde, Ibbou a éprouvé beaucoup de difficultés dans la première manche qu’elle finit par concéder en 7-5. Mais, ensuite, elle sut imprimer à la rencontre son propre rythme en revenant à un set partout (6-2) avant de s’envoler dans le troisième gagné en 6-3. En quarts de finale, nouveau succès aux dépens de la Russe Evgeniya Levashova (6-3, 6-3).

 

Une sortie positive

 

Une belle victoire qui donnait accès aux demi-finales où notre représentante était opposée, hier après-midi, à la Roumaine Andreea Amalia Rosca, tête de série N1 du tableau, et numéro 1 mondiale au classement de « Tennis Europe » des filles de 14 ans et moins (Janvier 2013). Si l’on se fie au score, la joueuse du MTC s’est accrochée dans la manche initiale avant de la perdre 6-4. Dans la seconde, et comme à l’impossible nul n’est tenu, Inès Ibbou s’est inclinée en 6-1 devant une adversaire qui est la grande favorite de ce 31ème tournoi international des Petits As où elle a remporté tous ses matchs en deux sets. Malgré cette défaite, la protégée de Zine El Abidine Midoun, aura fait une sortie positive à Tarbes.

 

 

Open d’Australie

Federer éliminé en 5 sets par Murray

 

Au terme d'un match époustouflant disputé en 4 heures, Andy Murray est venu à bout de Roger Federer hier en demi-finale de l'Open d'Australie (6-4, 6-7, 6-3, 6-7, 6-2). Tout le temps mené, le Suisse n'a jamais baissé les bras et a encore une fois prouvé qu'il fallait compter sur lui cette année. Mais c'est bien le Britannique qui disputera demain (9h30 à Alger) face à Novak Djokovic sa 3ème finale consécutive dans un tournoi du Grand Chelem.

 

Relève assurée après Federer-Nadal

 

Murray a globalement dominé la partie, dictant le jeu avec un service plus performant et une qualité de retour incomparable. Il aurait pu terminer plus tôt, puisqu'il a servi pour le match à 6-5 dans le quatrième set. Mais Federer a alors pris tous les risques au retour pour repousser l'échéance et gagner aussi le deuxième tie-break du match. Mais le Suisse, qui avait déjà joué cinq sets contre Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale, a alors accusé le coup physiquement et Murray en a profité pour se détacher rapidement dans la manche décisive.

Ce sera la sixième finale du Grand Chelem pour le N.3 mondial qui, après avoir gagné l'US Open en septembre 2012, va tenter de devenir le premier joueur de l'ère Open à remporter coup sur coup ses deux premiers titres majeurs. Retrouver Murray et Djokovic en finale demain, comme à l'US Open, tend à confirmer que le tennis vit peut-être un changement d'ère avec l'émergence d'une nouvelle rivalité au relais de celle entre Federer et Rafael Nadal.

Source : RTL.fr