Tennis : Open d'Australie

  • PDF

Open d'Australie

 

Djokovic et Sharapova supersoniques !

La troisième journée de l’Open d'Australie, première levée du Grand Chelem,  aura été aussi tranquille que les deux précédentes pour les favoris. Comme souvent dans les tournois majeurs, c’est la seconde semaine qui offre du spectacle.

Dans le tableau masculin, le Serbe Novak Djokovic, ternant du titre et intraitable N1 mondial,

a littéralement « marché » sur  l’Américain Ryan Harrison proprement sorti du court avec un sévère score : 6-1, 6-2, 6-3. Sur ce que l’on a pu voir à la télévision, on peut s’avancer à dire, sans trop de risque de se tromper, que Djokovic a une grosse idée derrière la tête. Le Serbe, qui a gagné déjà trois fois l’Open d’Australie (2008, 2011 et 2012),  a certainement l’objectif de faire comme ses glorieux prédécesseurs au palmarès, à savoir l’Américain Andre Agassi et le Suisse Roger Federer, les deux seuls joueurs, à ce jour, à avoir remporté le tournoi à quatre

reprises. Le match d’hier face à  Harrison est un message lancé par Djokovic à tous ses rivaux potentiels dans la conquête du trophée. Toutefois, au troisième tour, le N1 mondial devrait faire attention contre Radek Stepanek, un adversaire qui n’est pas toujours facile à jouer. Et qui, dans cette rencontre, aura tout à gagner et rien à perdre.

 

La performance du Chinois Di Wu

 

Le Chinois Di Wu a été éliminé au premier tour par le Croate Ivan Dodig, sur le score de 7-5, 4-6, 6-3, 6-3. Le perdant, qui a obtenu une wild-card (invitation), a eu le mérite de prendre un set à son  vainqueur mais là n’est pas l’essentiel. Ce qui l’est,  par contre, c’est de savoir que Di Wu, actuellement modeste 185e mondial, est  le premier joueur chinois de l'histoire à jouer dans un tournoi du Grand Chelem. C’est un événement de taille pour le tennis qui peut se targuer d’être un sport planétaire, au même titre, pratiquement, que le football, sport roi, disent ses très nombreux adeptes.

Chez les filles, on sait que les Chinoises évoluent dans le haut niveau depuis un bon moment. L’une d’elles, Na Li, a même vécu le plus beau jour de sa vie en devenant, un certain jour de juin 2011, la première Asiatique à remporter un titre du Grand Chelem à Roland-Garros. C’est, indéniablement, un tennis à suivre maintenant qu’il se conjugue aussi au masculin.

 

Les bicyclettes de la Tsarine

 

La N2 mondiale, la Russe Maria Sharapova, la plus belle fille du circuit de la WTA, a aussi, ce qui ne gâte rien, un immense talent. Les deux premiers tours, vite expédiés, ne lui ont pas permis d’étaler les nombreuses facettes de son jeu. Dans le premier, elle a infligé deux roues de bicyclette (6-0, 6-0, en 55’) à sa malheureuse compatriote Olga Puchkova, qui n’est pas prêt de s’en remettre. Au second, elle a gardé le même tarif, en surclassant Misaki Doi en seulement 47’. Entre ces deux joueuses, il n'y avait pas qu'une différence de niveau. Sous la toise, la Russe (1,88m) dépasse la Japonaise de 29 cm. A l’issue de ce match, Sharapova, qui a remporté une fois les quatre tournois majeurs, dont l'Open d'Australie en 2008, a déclaré à la presse : "Ce n'est pas avec une statistique comme ça que je veux entrer dans l'histoire. Je veux être connue pour gagner des titres du Grand Chelem, pas pour gagner deux matches 6-0, 6-0".

 

 

Echos de l’Open…

À 42 ans, Kimiko Date bat un record

 

Kimiko Date-Krumm est devenue mardi, à 42 ans, la joueuse la plus âgée de l'ère Open à gagner un match à l'Open d'Australie en battant la Russe Nadia Petrova 6-2, 6-0 au premier tour.

L'inusable Japonaise dépasse la Britannique Virginia Wade, âgée de 40 ans et 138 jours lorsqu'elle avait atteint le deuxième tour à Melbourne en 1985, et continue ainsi à reculer les frontières du temps dans un sport où beaucoup de joueuses n'étaient pas nées lorsqu'elle a fait ses débuts.

"Je suis plus vieille que les mères de certaines. C'est comme si c'étaient mes filles", a rigolé l'ancienne N.4 mondiale, il y a... 18 ans et qui a disputé son premier Open d'Australie en 1990.

Prochain record en vue, celui de Martina Navratilova, la plus vieille à avoir gagné un match en Grand Chelem, en 2004 à Wimbledon, à l'âge de 47 ans.

 

Une grosse affluence

 

L'Open d'Australie a enregistre hier son record d'affluence pour le mercredi de la première semaine avec 66.568 spectateurs (sessions de jour et de soirée cumulées). Le précédent record datait de 2010 avec 66.154 visiteurs.

Source : Eurosport.fr/tennis

 

 

ENCADRE

Nadal fera sa rentrée à l'Open du Brésil le 11 février

Selon les organisateurs, l'Espagnol Rafaël Nadal effectuera sa rentrée en compétition à l'Open du Brésil le 11 février prochain. Le numéro 4 mondial n'a plus joué depuis son élimination au deuxième tour à Wimbledon en juin dernier.

Le Majorquin a longtemps souffert du genou avant de devoir déclarer forfait pour l'Open d'Australie en raison d'un virus à l'estomac.

Le patron de la société Koch Tavares, organisatrice de l'Open du Brésil, Luis Felipe Tavarez, a expliqué au quotidien brésilien O Estado de Sao Paulo que Nadal lui avait confirmé sa participation. Le tournoi se jouera à Sao Paulo du 11 au