TENNIS : Stage de formation n° 2 d’entraîneurs à Dély Ibrahim

  • PDF

Du 19 décembre au 02 janvier prochain

Stage de formation n° 2 d’entraîneurs à Dély Ibrahim

 

Un important stage de formation d’entraîneurs de tennis est programmé le mois prochain par l’ESSTS de Dély Ibrahim (Alger), et ce, en étroite collaboration avec la Fédération algérienne de tennis (FAT).

 

Par Omar Aït Ouméziane

 

Les candidats, qui ont déjà pris part au premier stage de formation d’entraîneurs 1er degré, organisé du 22 mars au 4 avril dernier, par l’ESSTS de Dély Ibrahim, en étroite collaboration avec la Fédération algérienne de tennis (FAT), sont concernés par le second regroupement prévu du 19 décembre  de l’année en cours au 2 janvier 2016. Contacté hier à ce sujet, Samir Amier, le responsable de la Direction du Développement et de la Formation (DDF) de la FAT, nous a communiqué les précisions suivantes. « Il y a 47 candidats pour le deuxième stage de formation d’entraîneurs, toujours à l’ESSTS de Dély Ibrahim. Ils viennent de plusieurs wilayas, plus précisément 12. Ce sont celles d’Alger, Batna, Béjaïa, Chlef, Constantine, Djelfa, Mostaganem, Oran, Sétif, Skikda, Tipasa et Tizi-Ouzou. Je souhaite saisir l’opportunité que m’offre Planète Sport pour rappeler aux candidats que ne pourront participer à ce second regroupement  que ceux qui ont déjà fait leur stage pratique. Ces candidats sont tenus de transmettre à la Fédération algérienne de tennis leur premier carnet de stage avec la notation et le visa de l’inspection pédagogique de la Direction de la Jeunesse et des Sports de leur wilaya, au plus tard le jeudi 26 novembre 2015. Enfin, il faut savoir que c’est l’ESSTS qui a la responsabilité de l’organisation, en étroite collaboration avec la FAT. »

 

Les candidats du second stage d’entraîneurs :

<> Alger : Hichem Wali Aïssani, Mohamed Amine Aïssani, Oussama Aïssani, Adnan Akili, Karim Akmoum, Adel Belkham, Tarik Benhabiles, Tayeb Benyounès, Youcef Bouarab, Ahcène Bouazza, Abdelaziz Bouchemla, Mohamed Boukara, Farès Derriche, Tarik Lamri, Mohamed Fath Djama, Feriel Fedila, Boualem Hadj-Ali, Hasna Taous Khammoume, Bouchra Madjoudj, Hichem Mahdoub, Mounssef Mansour, Mohamed Réda Mengoud, Walid Baligh Missoum, Ghozlane Sahbi, Meriem Sahbi, Samir Saïdani.

<>  Batna: Anis Boubir, Kheireddine Chikhi, Chafik Zeroual.

<> Béjaïa : Sarah Tilkout.

<>  Chlef: Yagoub Merzoug.

<> Constantine: El Mahdi Benhacine.

<> Djelfa: Mohamed Bentahar, Said Difaoui, Ali El Kheir, Mokhtar Fedda, Ahmed Rezgui.

<>  Mostaganem: Belmehel Bechohra, Ahmed Mir, Mahfoud Touil.

<>  Oran: Tarek Zoheïr Dehilis.

<>  Sétif : Safiya Akkouche.

<>  Skikda: Youcef Khalil Chekkat, Ismaïl Nerier.

<>  Tipasa : Lisa Belrachid, Abdellah Aguenarous.

<>  Tizi-Ouzou : Massinissa Haddadi.

 

COUPE  DAVIS

Finale de l’édition 2015

L'ITF attentive à la situation en Belgique

 

La finale du Groupe Mondial de la Coupe Davis 2015, à Gand, le week-end prochain, pourrait-elle être impactée par les événements en Belgique? La question se pose.

A une semaine de la finale de la Coupe Davis entre la Belgique et la Grande-Bretagne (27- 29 novembre) qui doit se disputer à Gand, la Fédération internationale de tennis (ITF) suit avec la plus grande attention l'évolution de la situation en Belgique alors que Bruxelles a été placé hier (samedi) en état d'alerte maximale. Interrogé sur la situation et les risques éventuels qui pèseraient sur la tenue de la finale, David Haggerty, le président de l'ITF, depuis septembre dernier, indique être en relation avec les autorités belges et précise que pour le moment, les préparatifs pour l'organisation de la finale se poursuivent. «La sécurité des joueurs, des fans, des médias et des membres de l’organisation demeure notre principale priorité», précise-t-il.

De son côté, David Goffin, le capitaine de l’équipe belge, se dit prêt à jouer tant en simple qu'en double. "Je suis prêt à jouer tous les jours s'il le faut, mais nous sommes tous prêts. On ne sait jamais comment cela va se passer. Nous allons essayer de préparer tous les cas de figure".

La finale de la Coupe Davis bouclera la meilleure saison de la carrière de Goffin, qui est devenu le joueur belge le mieux classé de l'histoire (16ème mondial cette semaine). "Je suis vraiment très satisfait de ma saison, qui a été constante, mais il reste des choses à améliorer. Comme je l'ai déjà dit, je ne me focalise pas sur mon classement, c'est le meilleur moyen de se mettre la pression", avance le numéro un belge.