TENNIS : 45ème Ines Ibbou : un gain de 23 places !

  • PDF

Classements mondiaux des juniors

45ème Ines Ibbou : un gain de 23 places !

Les classements, publiés hier par la Fédération internationale de tennis (ITF), valables pour la semaine allant du 18 au 24 mai prochain, font de la tenniswoman algérienne, Ines Ibbou, la 45ème mondiale de la catégorie d’âge des juniors.

Par Omar Aït Ouméziane

Ce magnifique classement est la juste récompense de tous les efforts accomplis par Ines Ibbou, depuis plusieurs mois, pour intégrer le Top 100, dans un premier temps, et faire mieux ensuite. Objectif atteint par cette joueuse talentueuse, qui est encore une cadette (Elle est née le 05 janvier 1999). Avec ce classement de 45ème, Ines devient la joueuse algérienne la mieux classée, au plan mondial, depuis…l’indépendance de notre pays ! Ce record était détenu par Feriel Esseghir (la fille de Belaïd, l’ancienne star de l’équipe nationale de handball), avec un rang de 47ème, depuis le 16 avril 2001. Il aura fallu quatorze saisons pour gagner deux places. Cette fois, on est en droit de penser que le train est, de nouveau, lancé, mais, encore faut-il que ceux qui en ont les moyens, fassent le nécessaire pour une prise en charge efficace et soutenue. Revenue dans le giron fédéral depuis février écoulé, Ines Ibbou a besoin qu’on lui assure plus que le minimum pour poursuivre sa progression dans le tennis mondial, et ce, sachant que l’ascension vers le sommet est longue et difficile. D’où l’impérieuse obligation de faire en sorte que son horizon ne soit pas voilé par les « lenteurs bureaucratiques», vécues, dans un passé pas tellement lointain, par un certain Lamine Ouahab…

D’un tournoi à l’autre

Championne d’Afrique des juniors, en avril dernier, membre du Top 50, quelques semaines après, c’est tout simplement stupéfiant pour une joueuse qui est restée, l’an passé, ne l’oublions pas, plus de six mois sans jouer, pour cause de blessure à la cheville droite. Elle avait fini 2014 à la 166ème place. Revenue à la compétition internationale au début de la présente année, par un tournoi en Tunisie, Ines n’a, pratiquement, plus cessé de jouer ensuite. Qu’on en juge : Championnat d’Afrique au Caire, Fed Cup (la plus prestigieuse épreuve par équipes chez les féminines), ITF Tlemcen (Grade 3), ITF de « Citta di Prato » (grade 2), ITF de « Citta Santa Croce » (grade 1), et maintenant le « 56ème « Trofeo Bonfiglio », un tournoi du grade A, soit le même grade que les compétitions du Grand Chelem junior (Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open). Tout ce marathon avant le tableau des qualifications du tournoi parisien, programmé les 28 et 29 mai prochain, sur les courts en terre battue du CA Montrouge. Un tableau dans lequel notre valeureuse joueuse veut gagner le droit, et le privilège, de fouler la terre battue du « French Open ».

  • Impressions… Impressions… Impressions…

Dr Mohamed Bouabdallah (président de la FAT) :

« C’est formidable pour le tennis algérien »

« C’est une nouvelle magnifique pour le tennis algérien que ce classement de 45ème joueuse mondiale chez les juniors. Nous avons déjà dit qu’Ines Ibbou a du talent, beaucoup de talent. Elle en donne la preuve, une nouvelle fois, avec les résultats obtenus en Italie où nous l’avons inscrite dans trois tournois de haut niveau. Il y a aussi un réel engouement médiatique autour d’Ines. J’espère que les sponsors seront intéressés par ce que cette joueuse peut leur apporter en termes d’image de marque. Encore une fois, toutes mes félicitations à cette joueuse. Ines a un cran fou, et, surtout, n’a pas peur des difficultés et du travail à accomplir, encore et toujours, pour atteindre le haut niveau mondial, celui des seniors. Nous devons tous faire en sorte de réunir, justement, toutes les conditions exigées par le haut niveau. »

Ines Ibbou :

« Le Top 50 va m’aider pour les tournois du Grand Chelem »

«  45ème mondiale, c’est super pour moi. Ainsi, je pourrai entrer dans le tableau final des plus grands tournois du monde, sans avoir à passer par les qualifications. D’ailleurs, je vais déposer ma demande de visa, très rapidement, pour aller en Angleterre disputer le tournoi de Wimbledon. Pour celui de Roland-Garros, il faut que je passe par le tableau des qualifications. Je considère que ce n’est que partie remise pour le grand tableau. Je suis encore cadette (ndlr : deuxième année), j’ai donc deux saisons à passer chez les juniors à partir de l’an prochain. »

O.A.O.