TENNIS : Le nécessaire apprentissage des jeunes

  • PDF

TOURNOI INTERNATIONAL ITF JUNIORS (GRADE 5)

Le nécessaire apprentissage des jeunes

Le tournoi international ITF Juniors (Grade 5), organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT), à la mémoire du regretté ancien champion « Saifi Rabie Batiche », du 12 au 18 octobre derniers (voir notre édition du 19 octobre) a permis de constater que nos jeunes ont vraiment besoin de ce type de compétition.

Par Omar Aït Ouméziane

 

Dans le premier tour du tableau final de simple (garçons et filles), le tennis national était représenté par dix garçons et huit filles. Cités dans l’ordre du tableau (de haut en bas), il s’agit de Dhia Eddine Zakaria Yahiaoui, Khalil Boudjadi, Fazil Habouche, Jaber Benzeggouta, Houssem Benkrouk, Nabil Bouchoucha, Younes Mechti, Mehdi Rihane, Mohamed Amine Aissa- Khelifa, Youcef Rihane, Nesrine Troubia, Saadia Belhadj, Sabrina Bouheddi, Manel Refaa, Sihem Sahli, Dounia Tellah, Hanine Boudjadi, et Alicia Liliana Rahem.

Chez les garçons, deux sont passés au second tour. Zakaria Yahiaoui et Mohamed Amine Aissa- Khelifa n’ont pu aller plus loin.

Dans le tableau des filles, par contre, c’est un peu mieux. Au deuxième tour, il y avait Troubia, Refaa, Boudjadi, Belhadj et Sahli. Ces deux dernières ont poursuivi leur chemin pour se retrouver en quarts de finale, parmi les huit meilleures joueuses du tournoi. Malheureusement pour elles, nos deux dernières représentantes en course ont dû baisser pavillon devant, respectivement, la Néerlandaise Lexie Stevens, tête de série N1 (6-1 6-1), et la Française, d’origine tunisienne, Yasmine Mansouri (6-3 6-3), future gagnante du tournoi.

 

Des tournois à garder dans le calendrier fédéral

 

A travers ce constat, il est clair que nos juniors, même dans un tournoi ITF de grade 5, ont des difficultés à émerger. Faut-il, pour autant, tirer un trait définitif sur ces épreuves de jeunes que la Fédération internationale de tennis (FIT) suit attentivement ? Ceux qui penchent pour cette hypothèse ont tout faux. Il faut, au contraire, maintenir ces tournois dans le calendrier de la FAT, tout en examinant la possibilité d’en augmenter le nombre, pour donner à tous nos juniors l’opportunité de vivre une autre ambiance que celle des tournois de clubs. Le calendrier ITF Juniors est un passage obligé. Ceux qui l’ont compris s’y engagent à fond. Même par leurs propres moyens, où, plutôt, ceux de leurs parents pour cette catégorie d’âge.

 

Le cas de Karim Bendjamaâ

 

C’est le cas, entre autres, de l’algéro-serbe Karim Bendjamaâ, âgé à peine de 14 ans, dont le père nous disait, en marge des finales, « Mon fils est passionné par ce sport dans lequel il veut s’impliquer pleinement. J’essaie, dans toute la mesure de mes moyens, de répondre à ses attentes. Bien qu’il n’ait que 14 ans, il joue des Futures en Serbie. Permettez-moi de remercier notre ambassadeur à Belgrade, Abdelkader Mesdoua, qui a pris la peine de prendre attache avec la FAT pour attirer l’attention sur mon fils. Merci beaucoup, également, à la fédération algérienne, et à son président, le Dr Mohamed Bouabdallah, qui a accordé une wild-card (ndlr : invitation) à Karim. »

 

Onze pays représentés

 

Placé sous l'égide de la Fédération internationale de tennis (FIT) et de la Confédération africaine de tennis (CAT), le tournoi a enregistré l’engagement des onze pays suivants : Algérie, Autriche, Egypte, France, Grande-Bretagne, Italie, Maroc, Pays-Bas, Portugal, Serbie et Tunisie.

Les deux tableaux (garçons et filles) ont été dirigés par l’arbitre international algérien, Amine Mohatet.

La FAT, dont transporteur officiel est  DIAMAL Chevrolet, a confié la direction du tournoi à Hamza Khelassi (responsable fédéral de la Direction de l’organisation sportive) et la responsabilité de la communication à Belkacem Dridi. Le volet médical a été pris en charge par le Dr Mohamed Merabia, assisté d’un kinésithérapeute, Khelifa Benkara.

 

 

  • RAPPEL DES FINALES

<> SIMPLE

GARCONS (Arbitre : Rafik Guidoum)

Mohamed Oualha (TUN) [1] b. Simohamed Hirs (MAR) [2] (Q) 3- 6 6-2 6-1

 

 

FILLES (Arbitre : Nour Hassan-Khodja)

Yasmine Mansouri (FRA) b. Lexie Stevens (NED) [1] 6-0 6-3

 

<> DOUBLE

GARCONS (Arbitre : Mehdi Ababsa)

Mohamed Ali Bellalouna (TUN)- Youssef Dabbabi (TUN) b. Simohamed Hirs (MAR)- Mohamed Oualha (TUN) 7-5 6-4

FILLES (Arbitre : Amine Sahi)

Farah Baklouti (TUN)- Yasmine Mansouri (FRA) b. Zainab Bendahhou (MAR)- Sandra Friedl (AUT) 6-3 6-3

  • Impressions… Impressions… Impressions…

Dr Mohamed Bouabdallah (pdt de la FAT) :

« Les étrangers ont été impressionnés par l’accueil »

« J’estime, en toute modestie, que l’organisation de ce tournoi, comme d’ailleurs les deux étapes du circuit international féminin disputées à Tlemcen et Ben Aknoun, a été une réussite sur tous les plans. Je tiens aussi à dire que ce tournoi international juniors ITF, dédié à la mémoire d’un ancien champion de tennis, le défunt Saifi Batiche, entrera dans notre calendrier avec une édition chaque année. C’est le moins que nous puissions faire pour cet enfant de la famille du tennis algérien. Ce tournoi a donné également une belle image de notre pays. Les joueurs étrangers et leur encadrement ont été unanimes à dire qu’ils ne s’attendaient pas du tout à un tel accueil de la part des Algériens. Certains d’entre-eux, surtout les parents des joueurs et des joueuses, appréhendaient même de venir en Algérie. Ils repartent chez eux avec une autre image que celle véhiculée par leurs médias. Ils vont en parler autour d’eux et ont promis de revenir. C’est un autre aspect positif de notre tournoi. »

O.A.O.