TENNIS : L’étape de Tlemcen a commencé hier

  • PDF

Pro Circuit international féminin Algérie-2014

L’étape de Tlemcen  a commencé hier

Le tableau final de simple de la première étape du Pro Circuit international féminin Algérie-2014 a débuté hier sur les courts en terre battue du Tennis Club de Mansourah.

Par Omar Aït Ouméziane

Dans le cadre de la promotion du tennis féminin dans notre pays, la Fédération algérienne de tennis (FAT) a, de nouveau, reprogrammé dans son plan d’action de la présente saison,  le Pro Circuit international Algérie-2014. Ce Circuit est placé sous l’autorité de la Fédération internationale de tennis (FIT). L’accord donné à la FAT pour organiser deux étapes est une marque de confiance qui ne saurait laisser personne indifférent en ces temps où la confusion règne quelque peu dans le monde. Mais revenons à notre propos, strictement sportif, pour dire que le premier tour du tableau final de simple de l’étape de Tlemcen a commencé hier. Toutes les rencontres se jouent sur les courts en terre battue du Tennis Club de Mansourah (TCM), sous la responsabilité du superviseur de la FIT, le Tunisien Kamel Belhaj Alaya, juge-arbitre international.

Les douze pays engagés, représentés par 27 joueuses dans la capitale des Zianides, sont les suivants : Algérie (11), Australie (1), Autriche (3), Chine (1), Etats- Unis (1), France (3), Grèce (1), Hongrie (1), Inde (1), Roumanie (1), Russie (1) et Serbie (2).

Les organisateurs sont soutenus par plusieurs sponsors, dont la SONATRACH et Chevrolet (Diamal).

 

Trois matchs dans la matinée

Le programme de la matinée d’hier proposait trois rencontres où trois de nos joueuses étaient en lice. Amira Benaissa s’est imposée à sa compatriote, Sofia Benhalima, sur le score de 4-6, 6-2, 6-2. Doria Khetib n’a rien pu faire face à l’Indienne Riya Bhatia qui l’a emporté en deux manches sèches : 6-0, 6-0. Le troisième match est revenu à la Française Joséphine Boualem. La tête de série N7 du tableau a disposé aisément de la Roumaine Cristina Moroi, 6-1 6-1.

La suite du premier tour reprendra aujourd’hui à partir de 10h.

 

 

► Tableau final de simple

Premier tour

Margarita Lazareva (RUS) [1] – Bye (sans adversaire)

Amira Benaissa (ALG) b. Sofia Benhalima (ALG) 4-6 6-2 6-2

Saadia Belhadj (ALG) (WC)- Fatima Zohra Boukezzi (ALG)

Bye- Amandine Cazeaux (FRA) [5]

Barbara Bonic (SRB) [3] (WC)- Bye

Hanine Boudjadi (ALG) (WC)- Anna Maria Heil (AUT)

Assia Halo (ALG)- Natasha Bredl (AUT)

Josephine Boualem (FRA) [7] b. Cristina Moroi (ROU) 6-1 6-1

Tamara Curovic (SRB) [8] (WC)- Yassamine Boudjadi (ALG)

Samira Radjaa (ALG) (Q)- Chantelle Rigozzi (AUS)

Alexandra Riley (USA)- Sarra Boukezzi (ALG) (Q)

Bye- Naomi Totka (HUN) [4]

Xi-Yao Wang (CHN) [6]-  Stamatia Fafaliou (GRE)

Kerstin Peckl (AUT)- Samara Amour (ALG)

Riya Bhatia (IND) b. Doria Khetib (ALG) (Q) 6-0 6-0

Bye- Harmony Tan (FRA) [2]

 

Second tour

Margarita Lazareva (RUS) [1]- Amira Benaissa (ALG)

Amandine Cazeaux (FRA) [5]-

Barbara Bonic (SRB) [3] (WC)-

Josephine Boualem (FRA) [7] –

Naomi Totka (HUN) [4]-

Harmony Tan (FRA) [2]- Riya Bhatia (IND)

 

 

  • Impressions… Impressions… Impressions…

Mohamed Bessaâd (Directeur de tournoi):

« Tout est en place pour réussir notre tournoi »

« Rien n’est facile quand on prend la responsabilité de faire  un tournoi international, mais, grâce au dévouement de l’équipe en charge de l’organisation, tout démarre dans de bonnes conditions. C’est ce qui me permet de dire que, tout comme les années précédentes, on peut s’attendre à une réussite de ce tournoi. Nous avons une douzaine de pays officiellement engagés. Je pense que, sans les problèmes de visas que certains ont soulevés, nous aurions pu avoir encore plus de joueuses étrangères. C’est d’ailleurs ce que laissait prévoir la première liste qui nous est parvenue de la Fédération internationale. Il est vrai que certaines joueuses se décident à la dernière minute alors qu’il faut s’y prendre à temps pour les formalités administratives. Et ça, c’est valable partout et pas seulement dans notre pays. »

O.A.O.

 

 

► Coupe Davis-2014 (Groupe Mondial)

La Suisse affrontera la France en finale

Roger Federer n'a pas rencontré de grandes difficultés pour envoyer son équipe en finale. Il a apporté le point de la qualification face à un Fabio Fognini qui s'y est mis un peu trop tard (6-2, 6-3, 7-6). La Suisse viendra défier la France du 21 au 23 novembre.

Vingt-deux, rev’là la Suisse ! Vingt-deux ans après l’épopée de Marc Rosset et de Jakob Hlasek, Roger Federer et Stan Wawrinka ont décroché eux aussi «leur» finale de Coupe Davis. Ça n’est que la deuxième fois dans l’histoire du pays. Et contrairement à 1992, où elle avait dû défier en outsider la «dream team» américaine (Agassi, Courier, Sampras, McEnroe), l’équipe de Suisse aura cette fois une très belle carte à jouer en France. Sauf cataclysme, Federer et Wawrinka seront en effet tous les deux bien mieux classés que les meilleurs Français, dans deux mois, à Lille. Mais Arnaud Clément espère très fort que ses hommes rendront à l’armada helvétique la tâche bien plus compliquée que les Italiens ne l’ont fait le week-end écoulé à Genève.

 

Le troisième point de Federer

 

Car mis à part l’épisode du double perdu en cinq manches samedi, la Suisse n’a pas égaré un autre set sur l’ensemble des trois simples qui l’ont qualifiée. Dimanche, Federer a profité de la fraîcheur engendrée la veille lors de son absence en double, mais aussi et surtout de son niveau de jeu excellent de toute l’année 2014, pour ne jamais laisser croire au numéro un italien, Fabio Fognini, que la porte de la finale pouvait encore s’entrouvrir pour l’Italie. Une fois la première balle de break écartée par un ace dès le troisième jeu, le numéro trois mondial déroula son jeu dans des conditions parfaites (indoor pas trop rapide, adversaire pas trop mort de faim, public en fusion) pour se détacher quasi irrémédiablement en une heure à peine (6-2, 6-3). Federer eut encore à sauver trois balles de 3-1 pour Fognini au début du troisième set puis une de 4-2. L’Italien talentueux et fantasque s’investit beaucoup plus dans sa fin de match mais Federer, malgré une baisse d’intensité physique, serra le jeu à chaque fois. A quatre points partout au tie-break, il lâcha une merveille de retour gagnant croisé en coup droit. Un ace offrait deux balles de match à la Suisse. Une dernière faute de Fognini l’envoyait en finale (6-2, 6-3, 7-6 en 1h59).

Dans un match sans enjeu, Andreas Seppi a apporté le dernier point à l'Italie face à Michael Lammer (6-4, 1-6, 6-4). Score final : 3-2 pour la Suisse.