TENNIS : Algérie : Des résultats encourageants malgré la défaite

  • PDF

Coupe Davis 2014 (Zone Afrique au Caire)

Algérie : Des résultats encourageants malgré la défaite

Engagée dans la phase éliminatoire de la Coupe Davis 2014 (Zone Afrique-Groupe III), qui a pris fin hier, au Caire (Egypte), la sélection algérienne de tennis a manqué de peu l’accession au Groupe II.

Par Omar Aït Ouméziane

Dans l’édition 2014 de la Coupe Davis, la Fédération algérienne de tennis (FAT), qui poursuit sa politique de rajeunissement de l’EN, a tenté un gros coup dans la phase éliminatoire du Groupe III de la Zone Afrique qui s’est déroulé au Caire (Egypte), du 08 au 13 septembre. En effet, avec encore une équipe de jeunes, l’EN a fait mieux que l’an dernier où elle avait terminé à la 5ème place. Cette-fois, avec les mêmes joueurs, qui commencent, apparemment, à prendre confiance en leurs moyens, l’Algérie a nettement pris la première place de la phase dite « round-robin », où chaque équipe rencontre toutes les autres de sa poule. Les Algériens ont ainsi, et successivement, pris le meilleur sur leurs adversaires, à savoir, dans l’ordre des rencontres, le Botswana,  le Mozambique, le Bénin et enfin la Namibie. Les quatre victoires ont été obtenues par le même score sec de 3-0 (2 simples et 1 double). Les simples ont été joués par Mohamed Hassan et Mohamed Nazim Makhlouf. En double, le capitaine non joueur, Sebti Bounaib, ancien champion d’Algérie, a retenu Mohamed Amine Kerroum et Hichem Yasri.

En terminant en tête de la poule B, l’Algérie devait ensuite, dans le cadre des matchs croisés pour le classement final de 1 à 4, affronter le second de la poule A, en l’occurrence Madagascar, dauphin du Zimbabawe (1er), lequel était opposé au second de la poule B, la Namibie.

Les Malgaches, qui n’avaient joué auparavant que trois matchs, leur poule (A) ne comptant que quatre pays (contre cinq en poule B), ont disposé de Mohamed Nazim Makhlouf (battu 6-0, 6-2 par Tony Rajaobelina) et Mohamed Hassan (Défait 6-2, 6-1 par Antso Rakotondramanga). A 2-0, la cause étant entendue, le double a été annulé. Madagascar et le Zimbabawe, vainqueur 2-0 de la Namibie, accèdent au Groupe II de la Zone Europe-Afrique de l’édition 2015 de la Coupe Davis. Les Algériens resteront un an de plus dans le Groupe III. Un laps de temps à exploiter pour tenter de faire mieux l’an prochain.

Nos lecteurs trouveront dans notre publication de demain tous les résultats des tennismen algériens.

► ► ► Demi-finales du Groupe Mondial

  • Federer ouvre le score en battant Bolelli

Le numéro un suisse, Roger Federer, a placé son équipe sur les rails qui mènent à la finale en dominant l'élégant Simone Bolelli sans souffrir (7-6, 6-4, 6-4), vendredi lors du premier simple de la demi-finale.

Bolelli fait une carrière correcte, 36e rang mondial en 2009, mais n’a jamais été au bout de ce que les autres imaginaient pour lui pour cause de fragilité : pubalgie, poignet, plusieurs fois, pied, etc. La liste est non exhaustive et permet de comprendre pourquoi il n’a pas peut-être pas autant brillé qu’il aurait pu.

Roger Federer n’a d’ailleurs dû qu’à deux montées au filet bien senties (sur le revers de l'Italien) d’aller chercher le tie-break du premier set. Il a aussi mis plus d’une heure à enfin prendre le service adverse, à 3-3 au deuxième set. La suite ? Un contrôle sur les opérations, devant un large et chaud public tout de rouge vêtu (18.500 personnes) qui aurait presque souhaité un motif d’ébullition supplémentaire, puis une victoire en trois manches et 2h19.

 

Wawrinka apporte le deuxième point

Le numéro deux suisse n'a pas souffert pour disposer en vitesse du numéro un italien Fabio Fognini (6-2, 6-3, 6-2 en 1h30). Voilà Federer et Wawrinka à un petit point de la deuxième finale de Coupe Davis de l'histoire du pays, après 1992.

Le numéro un italien a d’abord commis dix-sept fautes directes dans les huit premiers jeux (oui, oui, ça fait plus de deux par jeu) et même ponctué la première manche d’une double faute. Une petite réaction, couplée à quelques fautes du Suisse, lui permit de revenir de 1-3 à 3-3 au deuxième set. Et même de se procurer alors une balle de break, écartée par un excellent premier service.

Ce fut la fin de la (mini) rébellion, face à un Wawrinka autrement plus solide et relâché. De fait, le vainqueur de l’Open d’Australie n’eut, après cette seule alerte, qu’à ramasser les morceaux du cerveau de Fognini, éparpillés à droite à gauche, sur le court en Rebound Ace posé dans cette grande Halle de Palexpo, à côté de l’aéroport de Genève.

Hier, en double, les Italiens Fabio Fognini et Simone Bolelli ont battu Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli, en 7-5, 3-6, 5-7, 6-3, 6-2. Le score est de 2-1 en faveur de la Suisse. Suite fin aujourd’hui.

 

 

  • La France qualifiée pour la finale

 

La France s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis face à la République tchèque en demi-finale de la Coupe Davis (3-0). Après la victoire sans appel de Richard Gasquet sur Tomas Berdych, Jo-Wilfried Tsonga a apporté le deuxième point des Français face aux Tchèques, pourtant doubles tenants du titre, vendredi en demi-finale de Coupe Davis (2-0). Comme son compère, le Manceau n'a eu besoin que de trois sets pour dominer un Lukas Rosol complètement dépassé (6-2, 6-2, 6-2). Il a bouclé l'affaire en 1h31, soit une demi-heure de moins passée sur le court par rapport au Biterrois. Cette domination sans appel a placé les Français à un succès de la qualification pour la finale. C’était chose faite hier après-midi. Au terme d'une rencontre incroyable d'intensité pendant trois sets, Tsonga et Gasquet ont remporté le double (3 sets à 1) face à une paire tchèque presque invaincue. La France se qualifie ainsi pour la finale de la Coupe Davis après avoir vaincu le double tenant du titre !