TENNIS : Federer, une 18e couronne en vue ?

  • PDF

TENNIS

Tournoi de Wimbledon (Grand Chelem)

Federer, une 18e couronne en vue ?

Vainqueur de Milos Raonic, 6-4, 6-4, 6-4, Roger Federer s'est qualifié pour sa 9e finale à Wimbledon. En finale, il retrouvera cet après-midi le Serbe Novak Djokovic, qui s’est défait, de son côté, de Grigor Dimitrov, 6-4 3-6 7-6(2) 7-6(7) .

Roger Federer n’avait encore jamais perdu une demi-finale à Wimbledon et Milos Raonic s’est montré impuissant à briser cette impressionnante séquence. Intraitable vainqueur du géant canadien (6-4, 6-4, 6-4, en 1h41) , le Suisse se retrouve ainsi pour la neuvième fois de sa carrière en finale de Wimbledon. En Grand Chelem, il n’avait plus atteint ce stade de la compétition depuis deux ans pile et son succès sur Andy Murray sur le Centre Court. A 33 ans moins un mois, « Rodgeur» est devenu le deuxième joueur le plus âgé à rallier la finale de Wimbledon, après Ken Rosewall, qui frôlait les 40 ans en 1974. Vendredi après-midi, cette expérience inégalable et son sens aigu du jeu sur gazon ont fait la différence.

Dès le deuxième point, Federer frappait un superbe passing de coup droit. Fébrile au point d’enchaîner une double faute et une grosse bourde en coup droit, Raonic céda son service dès le premier jeu. Le ton du match était donné. Le Canadien eut beau frapper 17 aces, il ne se procura qu’une seule et unique occasion de break sur l’engagement adverse, à 4-3 dans la première manche. Le Suisse l’effaça d’une première balle impeccable. En six matches, le désormais 3e joueur mondial n’a cédé qu’une fois son service… Une stat ahurissante, et un challenge que devra relever Novak Djokovic, aujourd’hui, en finale.

La 1ère balle de match fut la bonne

Lors des deux derniers sets, Federer donna presque le sentiment de faire la différence quand bon lui semblait. A 4 partout dans la deuxième manche, il décocha deux formidables revers long de ligne et capitalisa sur une double faute et un smash caviardé de Raonic. A 4-4 dans le dernier set, il n’eut qu’à se baisser pour cueillir un dernier break généreusement offert par le Canadien (deux fautes en coup droit, une en revers). La première balle de match fut la bonne. Pour sa vingt-cinquième finale en Grand Chelem, Federer visera une 18e couronne. Même face à Djokovic, le pari semble dans ses cordes : personne ne se sent plus à l’aise que lui sur le Centre Court de Wimbledon.

La troisième finale de Djokovic

Il a eu beau disputer sa 23e demi-finale en Grand Chelem, avoir déjà joué 13 finales taille Majeurs et en gagner 6, Novak Djokovic était aussi tendu que Grigor Dimitrov vendredi. Mais le n°2 mondial a su à la fois venir à bout du Bulgare et de son propre stress afin de l'emporter en quatre sets (6-4, 3-6, 7-6 [2], 7-6 [7]) et atteindre la 14e finale de Grand Chelem de sa carrière, sa troisième à Wimbledon. Le champion de 2011 y retrouve cet après-midi Roger Federer et sait sans aucun doute qu'il devra montrer un bien meilleur visage, surtout face à l’indestructible Suisse, s'il veut décrocher le titre et par la même occasion le trône.

On a vu tous les visages du Djoker lors de ce match, comme en quarts face au Croate Marin Cilic. Le patron jusqu'à 6-4, 3-1 avec en prime 21 premières balles sur 25 dont 19 de suite dans la première manche. Et puis le retour du cador qui doute après avoir raté une balle de double break et vu Dimitrov se relâcher pour mettre en route l'agression. A partir d'un set partout, le Serbe a dû se battre face à un adversaire déchaîné mais aussi face à ses démons. Un bras qui ne passe plus, des mauvais choix, des montées au filet pas assez appuyées, des mouvements d'humeur face à ces balles qui touchent les lignes : la crise de nerfs couvait. En face, Dimitrov a bien failli faire triompher la jeune garde, poussée par Maria Sharapova dans son box. Le protégé de Roger Rasheed, vainqueur au Queen's, a montré pourquoi il avait tout pour s'imposer un jour ici : la puissance, la finesse, le sens du jeu vers l'avant. Mais il lui a manqué ce tout petit rien qui, sous haute pression, fait que Djokovic est encore le plus grand champion des deux. En atteignant sa première demie en Grand Chelem, il a franchi un nouveau cap mais a aussi compris combien le dernier allait demander d'efforts.

« Nole » se bat comme un lion

Sur une surface où ses appuis ont plus de mal et donc son timing aussi, ''Nole'' s'est battu comme un lion avec les moyens du jour afin de sauver sa peau, dont 8 balles de break sur 11 avec au passage celle de deux sets partout à 4-5 sur les premiers ''Come On !!!'' rageurs de la rencontre. Hésitant et attentiste, il a énormément subi le jeu créatif de Dimitrov et il n'y a que dos au mur à 3-6 dans le tie-break qu'il est sorti de sa boîte pour faire le jeu. Pas comme toutes ses montées forcées et mal négociées des sets précédents, mais en croyant vraiment à son rôle de patron. Il a trouvé le plus de sang-froid et le réalisme, malgré ce service-volée audacieux mais "suicidaire" sur la première balle de match. Un dernier passing de coup droit lui a donné le droit de prendre Dimitrov dans ses bras pour le mot de consolation du Big Four à l'outsider. L'élève de Boris Becker a clairement un compte à régler avec les Majeurs depuis sa dernière victoire (Melbourne 2013) et il n'y a que ce 7e titre Majeur qui achèvera de panser ses plaies.

Source : Carole Bouchard (L’Equipe.fr)

ENCADRE

Les finalistes en quelques chiffres

Face à face : Federer 18-16

  • Novak Djokovic

Né le 22 mai 1987 à Belgrade (Serbie)

Résidence : Monte Carlo (Monaco)

N 2 mondial

Professionnel depuis 2003

Coachs : Boris Becker et Marian Vajda

Titres en Grand Chelem : 6

Gains en dollars : 62 339 247

  • Roger Federer

Né le 08 août 1981 à Bâle (Suisse)

Résidence : Bottmingen (Suisse)

N 4 mondial

Professionnel depuis 1998

Coachs : Severin Luthi et Stefan Edberg

Titres en Grand Chelem : 17

Gains en dollars : 81 606 000

Les résultats

SIMPLE MESSIEURS

Demi-finales

Novak Djokovic (SRB) b. Grigor Dimitrov (BUL) 6-4 3-6 7-6(2) 7-6(7)

Roger Federer (SUI) b. Milos Raonic (CAN) 6-4 6-4 6-4

Finale, aujourd’hui (14h)

Novak Djokovic (SRB)- Roger Federer (SUI)